J’ai testé pour vous… Apprendre une langue avec Babbel (ou plutôt essayé – restons modestes !)

 

Hello mes petits polyglottes !

 

* ceci n’est pas un article sponsorisé

 

Je ne suis pas certaine de vous avoir déjà parlé de tous les rêves que je veux ABSO-LU-MENT réaliser dans ma vie (d’un autre côté, ça ne serait possible que si vous aviez deux ou trois heures devant vous, qu’on en parle autour d’une petite tasse de thé quand même !). Si l’on met de côté quelques petites idées fantaisistes (au hasard : faire du chien de traîneaux dans les steppes de Russie et boire de la vodka avec ses compatriotes), on parvient à trouver dans mon immense liste quelques petites choses un chouïa plus réalisables. Parmi celles-ci ? Je rêve d’être polyglotte. Parler avec n’importe qui, sans que la langue ne soit un quelconque obstacle, voilà qui me botte carrément ! Si vous voulez mon avis, on devrait d’ailleurs tous naître avec cette faculté (#pourquoisecompliquerlavie). Premier problème : comme la majorité des Français, on ne peut pas dire que je sois très copine avec l’apprentissage des langues étrangères. Pendant ma scolarité, mon niveau était correct, ni mauvais ni excellent. Je savais baragouiner un peu de tout sans être parfaitement bilingue (euphémisme !). Puis j’ai fini mes études et comme de nombreuses personnes, je n’ai pas approfondi ma merveilleuse maîtrise des langues étrangères (!), à part en me droguant de longues heures de séries en VOSTFR (mais ça ne compte pas paraît-il).

 

babbel-logo

 

Secrètement, j’ai pourtant toujours voulu apprendre une langue : celle de mes origines, celle qui ne m’a jamais été enseigné à l’école, celle que j’ai toujours entendu autour de moi mais qu’on a jamais pris la peine de m’enseigner (sinon je serais bilingue, ARGH !). L’italien… Il me suffit d’entendre les accents chantant de cette langue magnifique pour me sentir immédiatement chez moi. Et comme il n’existe à ce jour pas de sensation plus délicieuse que de se sentir chez soi (ou du moins, je n’ai pas encore trouvé ;)) et que je me suis promis de me foutre un coup de pied au cul pour réaliser au plus vite tous les rêves qui galopent dans mon esprit (du moins tous ceux qui n’exigent pas un vol en avion de 10 000 kilomètres), il m’a fallu trouver une solution… et VITE !

 

babbel-italien

 

Babbel, ça dit quoi ?

 

Tout a commencé avec une pub « Babbel » à la télé. Poussée par la curiosité (ce vilain défaut), j’ai décidé d’aller jeter un œil à ce site qui se vantait de pouvoir faire apprendre quasiment n’importe quelle langue… à n’importe qui ! Sur le papier, cela s’annonçait séduisant… mais l’était-ce vraiment ? Interactif et ludique (duo gagnant !), le site fait fort dès la page d’accueil en proposant directement un cours d’essai gratuit (ce qui est malin puisque cela donne forcément envie d’aller plus loin). Bien que cet essai se soit révélé concluant (rien de très compliqué évidemment pour ne pas décourager le chaland : « bonjour », « merci », « comment vas-tu ? »…), je ne me suis pas inscrite immédiatement. Les tarifs étaient pourtant attractifs (4,95 euros / mois pour un accès illimité aux cours, c’est clairement donné) mais je ne me sentais pas assez « aware » pour me lancer dans l’apprentissage d’une langue immédiatement (on ne se moque pas : un apprentissage, c’est toujours un saut dans l’inconnu !). J’ai donc laissé passer un peu de temps. Jusqu’à recevoir un jour un mail de Babbel me proposant une offre alléchante : 48 euros l’année pour avoir accès en illimité à l’ensemble des cours, de la grammaire, du vocabulaire et des révisions proposées par le site pour une langue choisie. Ne résistant pas plus longtemps, je me suis lancée dans la grande aventure Babbel pour commencer l’année en beauté (« anno nuovo, vita nuova ! » dit-on en italien : un signe sans doute ;)). Mais deux mois après le commencement, ça donne quoi niveau motivation et surtout niveau apprentissage ?! Débrief sur ce fameux Babbel qui fait tant parler de lui !

 

babbel-site-apprentissage-langues

 

Babbel, est-ce fastoche ?

 

Loin de moi l’idée de vous faire croire que vous pourrez devenir bilingue avec Babbel : je pense que je ne vous apprends rien, rien ne vaut le terrain pour approfondir ses connaissances en langues étrangères. Mais si comme moi vous rêvez d’apprendre une langue sans pouvoir pour autant vous offrir un aller simple pour Rome (et Florence aussi !), ce site reste clairement LA solution indiquée pour progresser sans prise de tête. Bien que je sois restée plutôt soft niveau originalité, Babbel ne propose pas seulement d’apprendre l’anglais, l’allemand ou l’espagnol. Si vous êtes du genre foufou et culotté, à vous l’indonésien, le danois ou même le turc ! Pas de discrimination, il y en a clairement pour tous les goûts. A peine inscrit, on a ensuite immédiatement accès à tous les cours et tous les exercices que l’on peut faire et refaire à l’envie et dans l’ordre qui nous plaît (même s’il est quand même plus commode de commencer par le début évidemment ;)).

 

babbel-choix-langues

 

C‘est là que le gros point fort de la méthode Babbel ressort : apprendre en s’amusant. Le site est clair et intuitif. C’est beau, facile d’usage et extrêmement simple. Le concept est bien pensé : le but est de mémoriser en écoutant, en répétant et en écrivant le vocabulaire puis les tournures de phrases qui nous font face. L’utilisateur est aussi invité à associer les mots à des vignettes illustratives ou encore à compléter des dialogues. En clair, on mise sur le fun mais sans jamais faire l’impasse sur l’apprentissage ! Sans même s’en rendre compte, on retient ainsi un nombre impressionnant de mots et d’expressions. Impossible de se lasser de surcroît car les cours étudiés durent rarement plus de 10 minutes et sont extrêmement variés. Quand un thème est terminé, dire qu’on le connaît par cœur n’est donc pas peu dire ! On a alors accès à des fiches de révisions que l’on acquiert au fur et à mesure de l’apprentissage. On peut aussi suivre ses progrès grâce à un outil statistique et on a la possibilité de revenir sur ses erreurs autant de fois qu’on le veut, ce qui est plus que pratique pour progresser intelligemment. Petit à petit, on atteint le niveau B1 du Cadre européen commun de référence pour les langues sans même s’en rendre compte… Plutôt classe, non ?!

 

babbel-site-langues-etrangeres

 

Ok, on a compris : Babbel c’est chouette.
Mais est-ce rentable ?

 

En m’inscrivant sur le site, je dois bien avouer avoir eu un peu peur que mon envie d’apprendre ne soit qu’une lubie et que je me lasse vite, ayant bien peu de temps en dehors de mon travail à consacrer à des activités quelles qu’elles soient. Puis j’ai commencé le premier cours… et je n’ai plus jamais arrêté ! Si certains opteront pour le principe « d’un cours par jour », j’ai la chance de pouvoir pour ma part consacrer plusieurs heures par jour à la pratique de l’italien (contrairement à ce que je craignais : comme quoi on trouve toujours du temps quand ça nous intéresse… ;)), notamment grâce au site qui propose de synchroniser les cours (qui sont ainsi dispo sur ordinateur évidemment, mais aussi sur tablette et sur smartphone). Et c’est super easy à utiliser : dès l’inscription, on vous propose de télécharger l’application sur votre portable. Ça prend quelques secondes et hop ! Babbel est déjà dans votre poche. Résultat des courses, vous pouvez commencer un exercice sur votre PC avant de partir bosser et le poursuivre sur votre smartphone pendant la fameuse pause café ou en attendant le bus… What else ?! Pour ma part, au bout de deux mois d’utilisation, je peux déjà dire que les 48 euros dépensés pour l’année sont largement rentabilisés et je ne regrette pas du tout de m’être lancée ce fameux défi de nouvelle année ! J’enchaîne les cours à la vitesse de l’éclair, tant et si bien que Babel est devenu mon réflexe quotidien… Une lubie, vraiment ?!

 

babbel-application-tous-medias

 

Et on progresse vraiment ?

 

Il est vrai que je ne me suis pas lancée dans l’aventure Babbel sans connaître un mot d’italien. Cette langue a toujours fait partie de mon environnement et même si je ne l’ai jamais parlé (à part enfant), je connaissais bien sûr déjà le minimum syndical avant de débuter. Je ne me permettrai donc pas de dire ce que peut ressentir un débutant à 100 % face à ce site. Il me semble toutefois suffisamment bien conçu pour que quiconque se lance dans la bataille, qu’on ait déjà pratiqué un peu ou pas le moins du monde. Pour ma part, j’ai constaté très rapidement des progrès. Au fur et à mesure des semaines, je me surprends à traduire dans ma tête en italien ce que je m’apprête à dire en français. Cela m’a permis de constater que mon vocabulaire s’agrandit nettement. Il m’arrive d’avoir des phrases qui s’imposent à moi durant la nuit ou encore au réveil (la faute à l’apprentissage intensif diurne !). Pour mettre toutes les chances de mon côté (soyons fous), j’écoute énormément de chansons en italien en prenant soin de chercher les paroles au préalable et de les éplucher. J’essaie aussi de regarder mes films préférés dans cette langue et même si le débit des Italiens est horriblement rapide (sérieusement : ralentissez les mecs !), je me surprends à comprendre leurs propos dans leur globalité. Et évidemment, la RAI est devenue ma chaîne d’information favorite ! Je couple mon apprentissage avec la méthode Assimil qui est également super efficace, mais davantage si vous souhaitez uniquement parler une langue (si comme moi vous souhaitez également pouvoir l’écrire, Babbel est alors un véritable plus). Pour résumé, je ne sais pas si je saurais un jour m’exprimer parfaitement en italien mais je trouve que c’est déjà un excellent début ! La simple idée de réussir à m’exprimer et à communiquer avec les habitants lors d’un futur voyage suffit à me ravir. Si vous souhaitez à votre tour vous lancer, n’hésitez plus : Babbel is good (Yes, I am bilingue !).

 

A dopo !
(A plus tard !)

 

babbel-apprentissage-langues

 

Advertisements

17 réflexions sur “J’ai testé pour vous… Apprendre une langue avec Babbel (ou plutôt essayé – restons modestes !)

    • Ouiii je te le conseille vivement ma No’ ! J’ai aussi appris l’allemand au collège et au lycée mais je n’aurais pas le courage de m’y replonger de mon côté… En tout cas c’est un moyen top pour apprendre efficacement et en s’amusant, sans dépenser des milles et des cents 😉 Plein de gros bisous !

  1. On en avait parlé au meeting de ma Marie il me semble (ton envie de devenir polyglotte) ^^
    Génial, je sens que je vais succomber à l’appel de Babbel (jôre j’fais des rimes) pour me lancer dans l’apprentissage du Russe (j’trouve cette langue trop stylée). Spaciba pour cet article et dasvidagna !

    • Mais c’est une super idée ma Asmaa ! Le russe ça a l’air juste génial : le lycée où j’étudiais a commencé à proposer des cours pendant l’année de terminale mais pour un an seulement j’ai préféré ne pas me lancer… Il paraît que c’est génial mais que l’alphabet cyrillique est loin d’être un cadeau à apprendre ! En tout cas, tu as l’air d’avoir déjà quelques bases, même sans cours ;)) ahah ! Tu me diras si tu décides de succomber à Babbel. Plein de bisous copine.

      • Salut, le russe est une langue magnifique mais extrêmement difficile, la difficulté ne réside pas dans l’alphabet cyrillique (très honnêtement en moins de deux semaines c’est acquis) les difficultés résident surtout dans le système verbal, les déclinaisons et la prononciation. Mais cette langue est vraiment magnifique я очень люблю русский язык (j’adore le russe) et quel plaisir d’étudier une langue que peu de personnes étudient (à tort ou à raison) on se sent exotique ^^.
        Bonne chance avec cette langue !

  2. Super ma belle! C’est un bon début et en plus ça permet de pratiquer régulièrement. J’aime l’idée et ce serait parfait pour moi pour me remettre à l’Espagnol!
    On en parle plus en détails très vite…Grosses bises

    • Merci ma Marie adorée ! Comme je te l’ai dit de vive voix, ça me semble être aujourd’hui le meilleur moyen pour apprendre une langue. Ça n’est pas trop coûteux, on peut pratiquer régulièrement et à son rythme et les résultats sont tangibles ! Pour ma part je suis ravie et je le conseille à quiconque a envie de se lancer. Je t’embrasse ma belle et j’espère vraiment que tu vas mieux… A très vite.

  3. Tu m’as convaincue ! J’étais comme toi, un peu réticente à me lancer, j’ai peur de ne finalement pas assez m’accrocher. Mais si tu dis que ça marche, il ne me reste plus qu’à prendre un abonnement !

    • Super ! J’espère que ça te plaira autant qu’à moi, sincèrement, et que les progrès seront là. Pour quelle langue vas-tu succomber ? Je te souhaite un bon apprentissage et beaucoup d’amusement 😉 Bonne soirée à toi !

  4. J’arrive bien apres, mais je te remercier pour ton article, j’hesitais malgré ma grande envie d’apprendre l’Italien mais n’ayant aucune base et ayant souvent des « lubies » j’avais un peu peur de me lancer. Cet article m’a boosté et je viens de m’inscrire pour 6 mois d’italien !
    J’espere que pour toi c’est efficace, et j’attends de voir pour moi ! Merci encore 🙂

    • Chère Lucie, bravo d’avoir décidé de suivre cette « lubie » !! 😉 Je prends toujours autant de plaisir à apprendre cette langue magnifique et j’espère qu’il en sera de même pour toi ! Je pense que lorsqu’on suit ses envies, ça ne peut qu’apporter du positif 🙂 Bon courage dans ton apprentissage et merci d’avoir pris le temps de me laisser un petit mot ici. Des bisous.

  5. Bonjour,

    Tout d’abord merci pour ce témoignage.
    Dans le cadre de mes études je souhaiterais passer une épreuve facultative en langue étrangère.
    Je suis bilingue en portugais mais les seules langues proposées sont l’espagnol, l’italien et l’allemand.
    L’espagnol se rapprochant le plus du portugais je me suis dit que l’espagnol était parfait.
    Cette preuve est écrite. Elle se base souvent sur un texte tiré d’un journal économique dirons nous.

    Penses tu qu’avec Babbel je suis apprendre a écrire et parfaire mes connaissances en espagnol.
    Sachant que je comprends quand même pas mal de mots du fait qu’ils soient similaires au portugais.

    En te remerciant par avance,

    • Bonsoir Julien et merci d’être passé par ici !
      Personnellement je pense que Babbel pourrait t’aider à préparer sereinement cette épreuve mais, bien évidemment, cela dépend aussi du nombre de temps dont tu disposes pour t’y préparer convenablement. Clairement je pense que ta connaissance de la langue portugaise est un atout certain, surtout s’ils existent des similitudes entre ces deux langues (je te crois sur parole sur ce sujet vu que je ne pratique ni l’une ni l’autre !).
      Si tu as le temps de pratiquer un peu chaque jour, je pense sincèrement que Babbel pourra t’aider à avoir un niveau correct pour l’épreuve. En plus, je ne crois pas l’avoir signalé dans mon témoignage car je n’en étais pas encore arrivée là dans mon apprentissage mais Babbel te donnera accès à un vocabulaire assez impressionnant dans les cours de fin. Tous les thèmes de la vie courante sont balayés (et même plus que balayés !) et comme tu me dis que ton examen portera sûrement sur un texte économique, sache que tu auras accès à une liste de mots assez complète sur le sujet (et sur bien d’autres…).
      Voilà, j’espère avoir pu t’aider un peu ! Bonne chance pour ton examen et n’hésite pas à repasser par ici en cas de questions ou même si tu veux me donner ton ressenti et ton expérience personnelle sur Babbel (enfin, si tu te lances !). Belle soirée à toi.

  6. Salut ! 🙂
    J’ai 15 ans et je suis très doué en Anglais, cependant je souhaite devenir bilingue, et je me suis intéressé à Babbel, mais je voudrais savoir si d’après ton expérience, utiliser Babbel serait la ou l’une des meilleures choses pour devenir bilingue ?
    J’ai déjà essayé et c’est vrai que c’est assez intuitif et motivant, maintenant, je voudrais être sûr que je pourrais devenir pourquoi pas bilingue au bout d’un certain temps.
    Merci d’avance pour ta réponse et au passage bon article 😉

  7. Les applications comme Babbel sont utiles au début d’un apprentissage, beaucoup moins passé un certain niveau où il faut commencer à appréhender du matériel en langue maternelle directement. Malheureusement, trop d’apprenants attendent trop longtemps avant de plonger dans le grand bain, finissent par stagner et se décourager.

    Voici un lien qui l’explique mieux: http://vache-espagnole.fr/lire-regarder-en-vo/

    Bonne journée!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s