Promenade sous le soleil de la Vallée des Temples – Sicile ♥

 

Hello mes petits champs d’oliviers !

 

J‘ai toujours eu une énorme passion pour les « vieilles pierres ». Difficile d’expliquer d’où vient cet attrait : j’imagine qu’il va de paire avec mon amour des vieilles bibliothèques (ou pas d’ailleurs !), de l’odeur des (vieux) livres, de la splendeur des vieux châteaux… Lâchez-moi sans boussole dans un parc archéologique et vous ferez mon bonheur (et le vôtre aussi par la même occasion si vous tentez de me semer ;)). En Terminale, j’ai eu la chance de faire un magnifique voyage en Grèce. Perdue au milieu de l’Acropole, des sites de Delphes, d’Epidaure et de Corinthe, je me rappelle m’être dit qu’il existait vraiment des splendeurs dans ce monde qu’il fallait à tout prix découvrir (à cette époque, j’avais le goût du risque et de l’aventure). Un peu plus tôt sur ma route, il y avait eu Rome et Pompéi qui m’émerveillaient un peu plus à chaque visite annuelle. C’était ainsi : j’étais amoureuse des vieilles pierres. Je ne me lassais jamais de ces traces que nous laissait l’Histoire. En organisant mon séjour en Sicile, je savais déjà que mon voyage ne pouvait être sans un détour par la superbe Vallée des Temples dont je rêvais déjà la nuit. Je m’imaginais déjà, toute petite dans l’ombre des temples impressionnants de Junon ou de la Concorde baignés de soleil… Et ce fut exactement le cas. Une découverte exceptionnelle de ce site inscrit au Patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1997 et qui nous fait nous sentir tout petit en un rien de temps.

 

vallee-des-temples-sicile

 

C‘est bien joli tout ça mais « La Vallée des Temples », késako exactement ? [ petit leçon d’histoire « on » ] Il s’agit en fait de « l’alignement » de plusieurs temples grecs de style dorique construits à l’époque de l’âge d’or de la Cité d’Akragas, entre le 5e et le 6e siècle avant Jésus-Christ. Akragas était alors une importante ville de la Grande Grèce. Disparue depuis, la ville nouvelle d’Agrigente s’est développée sur une colline voisine et fait désormais face à cette fameuse vallée aux temples magnifiquement conservés ou restaurés qui témoignent de la civilisation grecque classique et des traces qu’elle a pu laisser en Sicile (pouvoir voir un tel spectacle de sa fenêtre, même en miniature, c’est vraiment le rêve !). Pour commencer, sachez qu’il existe deux entrées pour accéder à la Vallée des Temples. Pour ma part, j’ai choisi l’entrée par l’Est, plus « intéressante » dans la mesure où elle propose un « circuit » composé des trois temples les mieux conservés (et vraiment splendides de vous à moi) : le temple d’Héra (ou de Junon), le temple de la Concorde et enfin celui d’Hercule. La Sicile étant une terre aride, je ne vous conseillerai que trop de vous y rendre en matinée si vous le pouvez. J’y suis allée pour ma part en début d’après-midi et la température avoisinait les 40º. Si je ne crains pas la chaleur, ce n’est pas le cas de tout le monde donc prenez cet élément en considération lors de votre visite et n’oubliez pas une bouteille d’eau !

 

agrigente-sicile

 

agrigente-depuis-vallee-des-temples

 

vue-sur-agrigente-sicile

 

Après s’être délesté de 10 euros pour pouvoir entrer sur le site, on tombe quasiment nez à nez avec le premier temple du parcours, le temple d’Héra (ou de Junon, donc). Ce superbe temple dédié – comme son nom l’indique – à l’épouse de Zeus a été incendié par les Carthaginois en 406 avant JC. Pour pouvoir rendre compte de la taille de l’ouvrage, treize de ses colonnes ont donc été redressées par la suite. La majorité des temples présents sur le site ont par ailleurs été restaurés par les Romains au 1er siècle avant JC, ce qui explique leur excellent état global. Légèrement en hauteur, le temple d’Héra offre une vue absolument sublime sur la mer qui lui fait face, sur les terres environnantes mais également sur le Temple de la Concorde qui semble déjà magnifique vu d’ici.

 

temple-hera-vallee-des-temples

 

temple-de-junon-vallee-des-temples

 

temple-hera-sicile

 

temple-de-junon-sicile

 

campagne-mer-agrigente-sicile

 

vue-temple-de-la-concorde-vallee-des-temples

 

Pour rejoindre ce dernier, il suffit de suivre un joli chemin où on peut admirer en vrac oliviers, amandiers, figuiers de barbarie… qui pourront en plus offrir un peu d’ombre à ceux qui en auront besoin ! ;). Vous apercevrez également de drôles de trou dans la roche sur votre chemin : il s’agit des vestiges des fortifications qui entouraient la Cité et dans laquelle les tombes byzantines étaient alors creusées (oui oui, vous avez bien lu !).

 

tombes-byzantines-vallee-des-temples

 

tombes-byzantines-agrigente-sicile

 

fleurs-vallee-des-temples

 

vallee-des-temples-temple-hera-tombes-byzantines

 

figuiers-de-barbarie

 

fleur-figuiers-de-barbarie

 

champs-oliviers-vallee-des-temples

 

fleurs-agrigente-sicile

 

L‘arrivée devant le temple de la Concorde m’a littéralement coupé le souffle malgré la foule qui s’y pressait. Ce site est d’une beauté rare, complètement émouvante. Construit vers 430 avant JC, ce temple hellénique est incroyablement bien conservé. La raison de cette longue conservation est simple : au 6e siècle, on en fit une basilique chrétienne d’après l’idée de l’Évêque Grégoire et on renforça sa structure. En 1748, il fut à nouveau restauré. Résultat, les touristes se pressent en nombre pour admirer sa splendeur mais croyez-moi, cela vaut largement la peine !

 

olivier-valle-des-temples

 

temple-de-la-concorde

 

temple-de-la-concorde-vallee-des-temples

 

temple-concorde-vu-de-cote

 

agrigente-temple-de-la-concorde

 

Sur la gauche du temple, n’oubliez pas d’admirer la statue d’Icare de l’artiste Igor Mitoraj, magnifique bronze que je n’ai eu de cesse de contempler, de pile comme de face (on se demande bien pourquoi ;)) et que j’ai trouvé d’une beauté et d’une grâce incroyable. L’un des guides présents sur le site a avancé la légende selon laquelle toucher le sexe de l’éphèbe porterait bonheur… A bon entendeur ! C’est à regret que j’ai quitté cette vision (de rêve) pour poursuivre ma visite.

 

vallee-des-temples-icare

 

icare-igor-mitoraj-vallee-des-temples

 

statue-icare-mitoraj

 

visage-icare-mitoraj-vallee-des-temples

 

ailes-icare-mitoraj

 

Il faut ensuite contourner le Temple de la Concorde pour poursuivre la visite. L’occasion parfaite de profiter pleinement de la vue « arrière » sur le Temple, nettement moins envahie par les touristes et toute aussi sublime. On ne s’en lasse tout simplement pas…

 

temple-concorde-vu-derriere

 

temple-de-la-concorde-facade

 

arriere-temple-de-la-concorde

 

sicile-vallee-des-temples

 

agrigente-temple-de-la-concorde-vallee-des-temples

 

vallee-des-temples-nature

 

Un peu plus loin, la Villa Aurea attend les visiteurs. Elle fut la propriété de Sir Alexander Hardcastle, un mécène passionné d’archéologie qui y vécut jusqu’à sa mort en 1933. C’est notamment à lui que nous devons la restauration du dernier temple de la visite, le temple d’Hercule. Prenez tout de même quelques minutes pour observer la nécropole paléochrétienne qui fait face à la villa et qui dévoile quelques tombes en niches et à plat, toujours étonnantes à découvrir, ainsi que les vestiges d’un circuit d’eau qui alimentait alors la Cité.

 

villa-aurea-vallee-des-temples

 

jardins-villa-aurea

 

nechropole-paleochretienne

 

vallee-des-temples-nechropole-paleochretienne

 

circuit-eau-vallee-des-temples

 

coquillage-sol-vallee-des-temples

 

A quelques pas de là, le plus ancien des temples de la Vallée nous attend. De style dorique archaïque, ses huit colonnes furent redressées à la demande de Mr Hardcastle. Bien qu’il n’en reste plus grand chose aujourd’hui, ses colonnes dressées fièrement vers le ciel nous rappellent la magnificence que devait dégagée ce monument consacré à Héraclès.

 

temple-heracles-vallee-des-temples

 

temple-hercule-vallee-des-temples

 

vallee-des-temples-colonne-heracles

 

agrigente-temple-hercule

 

La première partie de la visite de la Vallée des Temples s’achève ici. Il faut ensuite traverser la rue pour accéder à la seconde partie, malheureusement beaucoup moins bien conservée que sa voisine. Je n’y ai passé que peu de temps car l’essentiel des monuments restant s’apparente malheureusement à une suite de ruines. On peut tout de même y trouver les restes du Temple de Jupiter qui fut détruit suite à un tremblement de terre ainsi que deux Télamons couchés au sol. Il s’agit d’immenses colosses particulièrement impressionnants qui soutenaient le temple et qu’on compare souvent à Atlas supportant la voûte céleste. En sortant du Parc archéologique, pas d’inquiétude si vous avez l’impression de vous retrouver sur le parvis de la Tour Eiffel ! De nombreux vendeurs à la sauvette vous proposeront d’acquérir T-shirt, cartes postales et autres boules à neige avec le temple de la Concorde sous globe… A vous de voir si vous craquez !

 

temple-de-jupiter-vallee-des-temples

 

telamon-vallee-des-temples

 

vallee-des-temples-telamon

 

vallee-des-temples-agrigente

 

lezard-vallee-des-temples

 

vue-temple-heracles-sicile

 

Une chose est sûre : j’ai quitté ce jour-là la Vallée des Temples la tête pleine de souvenirs fabuleux. Comme je me l’étais imaginée, ce site à la beauté irréelle est réellement à découvrir. Rien d’étonnant à ce qu’il fasse partie des merveilles au Patrimoine mondial de l’Humanité. J’espère déjà y revenir un jour et le revisiter au coucher du soleil cette fois-ci. Il paraît que la roche calcaire dont sont faits les temples se parent d’or en fin de journée lorsque le soleil décline. On doit se sentir encore plus petits en voyant l’obscurité tomber sur les trésors d’Agrigente. J’espère en tout cas que vous aurez apprécié la visite autant que moi ! Je vous retrouve très vite pour de nouvelles aventures sous le soleil de la Sicile…

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s