J’ai lu… L’instant précis où les destins s’entremêlent, d’Angélique Barbérat (un roman fort à découvrir sur la puissance du destin)

 

Hello mes petits mots doux !

 

Il y a quelques jours, on m’a proposé de lire un roman qui devait paraître prochainement : L’instant précis où les destins s’entremêlent. Voyez-vous, cela m’a toujours étonné de voir, de sentir comme certains mots peuvent nous toucher avec une telle force, un tel pouvoir qu’ils nous parlent avant même qu’on en ait pourtant lu une seule page. C’est un phénomène quasi mystique : parfois, il me suffit de survoler les quelques mots qui se succèdent sur la couverture d’un ouvrage pour être déjà conquise. Évidemment, on n’est jamais sûr à 100 %. Un livre, c’est toujours la surprise d’une rencontre. Alors quand on me propose de lire un livre, quand on prend le pari fou de me le conseiller, j’ai toujours le cœur qui bat plus vite (comme avant un rendez-vous amoureux en somme ;)). Je me demande ce qui m’attend. J’espère très fort succomber à la force de l’histoire qui me fait face et me laisser entraîner. Et si la rencontre magique n’a pas lieu, je m’efforce de comprendre pourquoi, ce qui m’a manqué pour passer à côté d’une belle histoire. 

 

Après avoir été époustouflée par la magie évocatrice du titre et par la beauté de la couverture, je me suis glissée dans L’instant précis où les destins s’entremêlent en retenant mon souffle. Et j’ai été « attrapée », effectivement, par cette histoire sublime et complexe, traitant avec justesse de la violence conjugale et de ses conséquences tragiques au sein d’une famille, mais aussi des remords, de la difficulté (et de la possibilité ?) à se reconstruire après une épreuve tragique et douloureuse, des secondes chances, du destin, de ces petits signes que la vie nous envoie et qu’il faut savoir saisir. D’amour, évidemment. Et de la possibilité de tout recommencer à zéro, plus fort, même si on n’oublie pas. On n’oubliera jamais… Ce livre m’a tout simplement emporté dans son sillage, de telle sorte que je ne pouvais que vous en parlez.

 

linstant-precis-ou-les-destins-sentremelent-couverture

 

L’instant précis où les destins s’entremêlent…
Se plonger dans l’histoire

 

Kyle et Coryn : deux personnes qui n’étaient pas censées se rencontrer mais que le destin va pourtant s’évertuer à réunir… Deux fragilités, deux écorchés vifs mais aussi deux forces dont ils n’ont même pas conscience. A l’âge de 5 ans, Kyle n’a dieu que pour sa mère, la personne la plus belle et la plus talentueuse de la Terre à ses yeux. Quand celle-ci porte des lunettes de soleil des jours entiers et lui murmure qu’elle aimerait « revenir à l’instant précis où les destins s’entremêlent », le petit garçon ne comprend pas ce « grand secret » que sa maman tente de partager avec lui. Quand il la retrouve un matin, morte sous les coups de son mari, Kyle décide de se lancer à corps et à cœur perdu dans la musique qui faisait tant vibrer sa mère et la « libérait » de ses maux. Un exutoire… Pour survivre, il se lance dans une carrière internationale et devient leader d’un groupe de rock, tout en soutenant la cause des femmes battues au côté de sa sœur qui a créé une association accueillant et soutenant ces femmes bafouées. Leur réapprenant à vivre du mieux possible… Célèbre dans le monde entier, se nourrissant de l’amour de ses fans et de la célébrité, Kyle ne parvient pourtant pas être heureux… ni à se pardonner ce drame qui a bouleversé sa vie à tout jamais.

 

Dans un autre pays au même instant, Coryn, seule fille d’une fratrie de onze enfants, est poussée par sa famille (et encore, c’est un euphémisme) à épouser Jack, un homme riche qui subviendra à ses besoins et « prendra soin d’elle ». Sa situation est tristement banale : à 17 ans, on ne lui demande pas son avis. Fou « amoureux » d’elle, cet homme à l’apparence du gendre idéal (mais uniquement l’apparence, hélas…) tisse autour d’elle sa toile comme le ferait une araignée autour d’un insecte : il l’isole, la coupe du reste du monde, lui fait des enfants pour s’assurer qu’elle n’oublie pas qu’elle est sa place dans ce vaste monde, se montre d’une jalousie maladive et odieusement tyrannique, s’en prenant à elle à la moindre occasion et lui rappelant qu’elle n’est et ne sera jamais personne sans lui. Terriblement manipulateur dans le privé mais incroyablement propre sur lui et respectueux face aux autres, qui pourrait se douter de l’horreur que vit Coryn au côté de ce monstre ? Les coups, les insultes et les viols pleuvent pourtant sans relâche… Mais toujours « par amour », évidemment. Prisonnière de la cage que Jack a construit pour elle, Coryn ne voit pas d’issue à son quotidien et se demande comment elle en est arrivée là… et comment elle pourrait s’en sortir.

 

Perdus dans ce monde chacun à leur manière, Kyle et Coryn, tous deux gravement écorchés par la vie, vont pourtant se rencontrer à « l’instant précis où les destins s’entremêlent ». Qu’est-ce qui fait que deux personnes se trouvent et soient liées à tout jamais ? Qu’est-ce qui fait que deux âmes peuvent se reconnaître et réaliser que plus rien ne sera jamais comme avant ? Nul ne le sait mais tous deux vont pourtant s’apprivoiser et devoir composer avec ce fameux destin qui tend à les séparer et à les réunir à tour de rôle…

 

L’instant précis où les destins s’entremêlent…
Je me lance ou pas ?

 

Vous êtes-vous déjà demandés à quoi ressemblerait votre vie si vous aviez fait des choix radicalement différents ? Moi, cela m’arrive constamment. On fait des choix mais la plupart du temps, on a aucune idée de l’endroit où ils vont nous mener. Si on le savait, il y a fort à parier qu’on arrêterait sûrement d’en faire…! Être heureux, c’est un combat de chaque instant. Tout le monde vous le dira. Un combat qui tient pour beaucoup à nous certes, mais aussi aux choix qu’on fait sans relâche. Certains n’ont que de petites incidences sur le cours de notre vie, d’autres la modifient à tout jamais. Alors tout au long de ma lecture, je me suis interrogée : qu’est-ce qui fait que certaines femmes confient leur cœur à des hommes qui ne s’évertuent qu’à les détruire ? Comment croire qu’un homme frappe sa compagne par amour ? Lui-même peut-il être assez malade pour s’en persuader ? Et, le cas échéant, comment le destin, ce fameux destin qui tisserait la toile de notre vie, pourrait-il tolérer cela ? Tout serait donc écrit, le meilleur comme le pire ? L’instant précis où les destins s’entremêlent m’a bouleversé et a soulevé de nombreux questionnements en moi.

 

D‘abord car le thème de la violence conjugale me tient particulièrement à cœur et que j’avais hâte de voir comment il allait être traité entre ces pages. Et, justement, j’ai trouvé son traitement particulièrement habile et complet, si je puis dire. Est-il nécessaire de rappeler qu’une femme meurt tous les deux jours sous les coups de « l’homme de sa vie » ? Est-il nécessaire de rappeler que tout le monde a bien conscience de cette réalité mais que celle-ci est devenue, au mieux, si banale que nous l’acceptons ? Un livre parlant et dénonçant cette réalité ne pouvait pas me laisser indifférente. Restait à savoir s’il allait me captiver. Tout dépendait de l’approche qu’allait choisir l’auteure pour évoquer cette sombre horreur.

 

Angélique Barbérat l’a fait selon moi avec une grande intelligence, ne négligeant aucun des pans de la violence conjugale : si la violence physique est évidemment très présente, l’accent est aussi mis sur la violence psychologique, sur le néant dans lequel évoluent les victimes souvent coupées du monde par leur bourreau. Elle a également accordé une place de choix au viol entre époux qui aujourd’hui plus que jamais doit être dénoncé avec acharnement, d’autant plus qu’il peine toujours à être reconnu dans notre société (non mais dans quel monde vit-on ?). L’écriture et l’atmosphère qui nous sont dévoilés au fil des pages le sont donc avec une grande finesse. On comprend précisément dans quel piège est tombée Coryn (avec la complicité de sa famille qui l’a poussé sans le savoir – ou plutôt en fermant les yeux ? – dans cet enfer) et dans quelle détresse psychologique elle se trouve jour après jour. L’ambiance froide et apathique d’une vie menée dans la peur et où la survie est une lutte de chaque instant est parfaitement maîtrisée dans l’écriture de ce roman qui traite de ce sujet particulièrement sensible sans jamais tomber dans l’apitoiement.

 

Le risque toutefois aurait été de tomber dans un traitement « classique » de la violence et de laisser le côté infiniment tragique l’emporter. Mais c’était sans compter sur l’histoire plutôt incroyable (d’amour mais pas seulement) qui va réunir nos deux héros, les libérer et les sauver mutuellement tout en apportant la petite étincelle de vie qui semblait cruellement leur manquer. Ces deux héros-là, c’est bien simple : on ne peut que les aimer. Peut-être car le roman est construit de telle sorte que leurs pensées semblent s’entremêler et se répondre à tour de rôle. Peut-être aussi parce que leurs points de vue échangés de chapitres en chapitres nous permettent de mieux les cerner et de mieux les apprivoiser. Alors c’est inévitable : plus ils s’aiment et plus on les aime. Oui, j’ai été « enlevée » par l’histoire de Kyle et de Coryn, par leur connexion incroyable et inégalée, par la façon dont leur destins s’entremêlent encore et toujours, d’une façon assez prodigieuse. Car même s’ils se perdent de vue, le cours de leurs vies est lié de bien des façons. Et même lorsqu’ils sont chacun à un bout du globe, ils ne sont jamais bien loin l’un de l’autre…

 

J‘avais peur, il est vrai, que leur histoire soit clichée au possible (car une femme battue retombe-t-elle entre les bras d’un homme à peine sortie de celles de son bourreau ? Cela pose question) mais les sentiments sont amenés d’une manière si subtile et judicieuse que nous n’avons même pas à nous poser la question. Rien n’est « gnan gnan », rien n’est guimauve (ce qui est fondamental ce me semble dans un roman traitant d’un sujet si délicat, au risque de perdre toute crédibilité). Si l’histoire d’amour potentielle reste en ligne de mire, moultes rebondissements bien pensés viennent s’ajouter à l’intrigue qui ne manque jamais de sel. En ce sens, l’aventure qui nous est présentée représente un tour de force en soi : les combats traversés par les deux héros sont si réalistes et si plausibles qu’on en vient à se demander s’ils seront réellement réunis un jour. Cet avenir incertain nous prend à la gorge et nous fait espérer qu’ils s’en sortiront. La fin est quant à elle si osée, si audacieuse, si déroutante qu’on ne peut plus en douter : ce livre ne ressemble à aucun autre, loin des clichés du genre.

 

En refermant ce livre, je me suis interrogée sur toutes les Coryn du monde et sur la façon dont certaines rencontres ont pu les amener à souffrir, à se perdre littéralement sous l’emprise d’un tyran manipulateur et psychopathe. Comment la vie ne tient parfois qu’à un fil, qu’à une fraction de seconde. Qu’à un seul et unique choix… Car si les parents de Coryn ne l’avait pas jeté dans les bras de Jack, elle n’aurait probablement jamais connue la violence. Elle aurait pu écrire sa vie. Faire ses propres choix. Vivre pour elle et pour personne d’autres. Totalement, sans condition. Mais elle n’aurait jamais eu non plus ses trois merveilleux enfants. Et, clairement, elle n’aurait jamais rencontré Kyle qui pourrait s’avérer être son sauveur à plus d’un titre. Tout a donc un prix… Et chaque médaille a son revers. Alors peut-être est-ce vrai : il n’y a pas de hasard. Tout est écrit d’avance. Mais pour chaque souffrance et pour chaque envie d’abandonner, il y a visiblement un plus grand bonheur tapi dans l’ombre, en train d’attendre le bon moment pour se montrer.

 

Je ne saurais que trop vous conseiller de vous plonger dans ce roman fort et étonnant à plus d’un titre. Pour son sujet révoltant, toujours d’actualité malheureusement, mais qu’il convient de ne pas ignorer. Pour son traitement sensible de l’amour, du factice et « destructeur » qui peut pousser à la pire des folies en passant par le vrai, « l’indestructible », qui lui pourra panser toutes les blessures. Malgré la dureté de ce sujet aussi grave qu’intemporel, je l’ai trouvé particulièrement accessible. Il charmera tous les lecteurs de romans du genre mais aussi les amateurs de littérature dite « young adults » qui peuvent parfois chercher des histoires aux thèmes plus profonds. L’écriture d’Angélique Barbérat m’a rappelé celle de Gayle Forman et sa sublime saga If I stay, ce qui ne manquera pas de plaire aux connaisseurs. Difficile dans ces conditions de ne pas céder à la tentation de se plonger fiévreusement dans ce livre qui nous donne très fort envie de croire au destin. C’est une chance : apparemment, c’est écrit… Il suffit d’y croire.

 

L’instant précis où les destins s’entremêlent
Angélique Barbérat
Éditions Michel Lafon
17,95 euros (version papier)
9,99 euros (version numérique en vente sur la plupart des sites culturels : fnac, amazon, chapitre…)

Merci à Caroline pour cette découverte !

 

« Combien de bleus sur ses bras
car quand on aime on ne compte pas…? » ♫
(Sans (re)pères – Sniper)

 

Publicités

3 réflexions sur “J’ai lu… L’instant précis où les destins s’entremêlent, d’Angélique Barbérat (un roman fort à découvrir sur la puissance du destin)

  1. Voilà un petit moment que j’entends parler de ce livre et que j’attends patiemment sa sortie. Tu viens de me donner bien plus envie de le lire aujourd’hui encore. Je t’embrasse ma soeur cosmique.

  2. Ton billet m’a donné envie de lire le roman.
    Dans le même genre, je te conseille « L’ironie du sort » de Paul Guimard. L’action se déroule pendant la 2nde guerre mondiale. une jeune femme est courtisée par deux garçons. Un est résistant et peut être fusillé. Et la vie bascule suivant qu’il l’est ou pas.

    • Merci pour ce beau compliment, je suis ravie de t’avoir donné envie de lire ce livre ! Et merci beaucoup pour le conseil dont je prends bonne note. L’histoire de « L’ironie du sort » a l’air fabuleuse. Tu peux être sûr que je le lirai. Belle soirée !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s