Merveilles de Corse : promenade côtière jusqu’au phare de la Madonetta et Gouvernail de la Corse ♥

 

Hello mes petites algues !

 

Aujourd’hui, je vous retrouve pour un nouveau zoom en plein cœur de Bonifacio (j’y prends goût et j’espère que vous aussi, un grand merci d’ailleurs pour vos adorables commentaires sur le sujet !) et je vous emmène en balade avec moi dans la haute ville, plus particulièrement du côté du phare de la Madonetta et du joli Gouvernail de la Corse qui font face au Cimetière Marin dont je vous parlais hier.

 

balade-phare-de-la-madonetta

 

Si j’ai passé plusieurs journées de mon séjour corse à Bonifacio, c’est à cause de la richesse et la beauté de cette ville et de tout ce qu’il y a à découvrir en son sein. Mais il aura suffit d’une seule seconde pour que j’en tombe amoureuse ! Arrivé par le port et sa marina où reposent de luxueux bateaux, un regard suffit pour succomber aux charmes de cette cité perchée sur son promontoire de calcaire. Première mission pour mieux la découvrir : trouver un parking (payant, cela va sans dire !). En haute saison, trouver une place libre dans les nombreux parkings de la ville semble clairement mission impossible, surtout après midi. En plein mois de septembre, même si certains jours ont été plus ardus que d’autres, nous n’avons pas eu trop à nous battre pour y parvenir !

 

cite-bonifacio-vue-du-port

 

vue-depuis-le-port-citadelle-bonifacio

 

vieille-ville-bonifacio

 

Première visite de Bonifacio : je me dirige spontanément à l’opposé de la foule et des ruelles de la vieille ville malgré la beauté de ces rues qui serpentent sous le soleil et je décide au contraire de remonter vers les Bouches de Bonifacio et vers le Cimetière marin pour découvrir une magnifique promenade longeant la côte. Si la ville est évidemment connue pour ses incontournables et massives falaises de calcaire, il convient de savoir que ses 70 kilomètres de côtes s’élevant à plus de 70 mètres de haut permettent les balades et les randonnées les plus incroyables… Un programme qui plaira au plus courageux !

 

vue-sur-port-bonifacio

 

vue-sur-bouches-de-bonifacio

 

paysage-port-bonifacio

 

statue-saideen-lion-bonifacio

 

Non loin de la statue du légionnaire saïdéen de Bonifacio, un petit escalier vous conduira vers une petite promenade à flanc de falaises, derrière des « remparts » creusés de meurtrières laissant apparaître une vue magnifique sur les bateaux entrant et sortant du port. Face à ses remparts, j’ai rêvé de pouvoir me téléporter jusqu’au petit banc de sable qui semble inaccessible et qui fait face aux falaises, la crique du Fazziu et ses eaux cristallines, absolument splendide !

 

remparts-bonifacio

 

crique-du-fazziu

 

Vue sur la crique du Fazziu 

 

couleurs-falaises-bonifacio

 

meurtrieres-remparts-bonifacio

 

bateau-bouches-de-bonifacio

meurtrieres-paysage-bonifacio

 

couleur-mediterranee-bonifacio

 

entre-falaise-et-ocean-bonifacio

 

Au bout de la promenade d’une vingtaine de minutes, vous pourrez découvrir la vue splendide sur le Phare de la Madonetta. Celui-ci marque l’entrée du port de Bonifacio depuis 1854 et tient son nom de la statue de la madone qui avait été posée sur le rocher par des pêcheurs au commencement. Ce phare « posé » sur un fjord massif veille sur tous les marins entrant et sortant du goulet de Bonifacio. Je suis restée un bon moment à contempler ce paysage sublime, cet océan à perte de vue dévoilant au loin le relief des côtes de Sardaigne.

 

vue-phare-madonetta

 

panoramique-phare-madonetta

 

falaises-bouches-de-bonifacio

 

phare-madonetta-vu-de-la-mer

 

Aperçu du Phare de la Madonetta depuis la mer

 

Lorsque je suis enfin sortie de ma contemplation, je me suis dirigée vers le non moins célèbre Gouvernail de la Corse et à nouveau, j’ai eu le souffle coupé devant cette magnifique découverte. Après l’escalier du Roy d’Aragon dont je vous avais déjà parlé, préparez-vous de nouveau à avoir des mollets en béton et des cuisses bien fuselées car il va encore falloir descendre (et remonter !) 168 marches creusées à mains d’homme dans la roche pour pouvoir atteindre ce fameux Gouvernail. Il s’agit d’un blockhaus utilisé pendant la Seconde guerre mondiale et qui occupait un point stratégique dans l’observation des côtes. Cet immense rocher est le point le plus au Sud de la Corse et dévoile la vue la plus spectaculaire qui soit sur les côtes de la Sardaigne (située seulement à 11 kilomètres) et sur le Phare de la Madonetta.

 

gouvernail-corse

 

gouvernail-bonifacio

 

phrare-madonetta-vu-du-gouvernail

 

Vue sur le Phare de la Madonetta depuis le Gouvernail de la Corse

 

gouvernail-corse-vu-de-la-mer

 

Aperçu du Gouvernail de la Corse en bateau depuis la mer

 

gouvernail-bonifacio-vu-de-la-mer

 

Sur cette terrasse ouverte, face à la mer et exposés au vent, on meurt d’envie de plonger dans cette mer sublime qui nous fait face !

 

INFOS PRATIQUES :

Gouvernail de la Corse
– Bouches de Bonifacio –
Tarif : 2,50 euros
Ouvert tous les jours de mai à octobre, de 10h à 18h

 

Et toi lecteur, as-tu aussi eu un coup de coeur
pour la Corse si tu l’as visité ?
Quel est ton endroit préféré au monde ?

 

Publicités

3 réflexions sur “Merveilles de Corse : promenade côtière jusqu’au phare de la Madonetta et Gouvernail de la Corse ♥

  1. Mon endroit préféré au monde … hum … bien difficile de te répondre mais là comme ça, je te dirai la Citadelle de Brouages (à cause de ta photo avec la meurtrière et les fortifications dans la pierre), petite cité près de chez moi, dans mon marais. Une petite ville chargée d’histoire car c’est là que Mazarin a exilé sa nièce, Marie Mancini, premier amour (et platonique) de Louis XIV le Roi Soleil, pour éviter un mariage désastreux au roi (d’où l’écriture une de mes nouvelles que je t’ai envoyée). Après niveau histoire plus poussée, c’est une des meilleures conservations des fortifications imaginées par Sébastien de Vauban pour le Roi Soleil. Tu sais que ma petite région est assez réputée pour ça (mis à part les Guerres de religion entre les Catholiques et les Protestants) et donc Vauban avait utilisé Brouages comme essai pour ses fortifications en forme d’étoile, réputées infranchissables. C’est d’ailleurs dans ma région charentaise que l’on trouve les plus beaux restes de ces fortifications. Après, ce que j’aime le plus à Brouages, c’est justement de faire le tour de la Citadelle via les Fortifications. Certes, parfois le paysage n’est pas aussi joli que ce que tu as vu en Corse du fait qu’on soit en plein marais mais … avec le vent de la mer … bah je me sens bien quand j’y vais. Enfin bref … (qui sait, ça va peut être me donner une idée de parler de mon marais tiens ! ^^) Bisous ma Soeur Cosmique ❤

  2. C’est vraiment sublime, et ça me rappelle quelques souvenirs du passé … 😀
    Tu demandes notre endroit préféré ? C’est dur ! J’ai adoré le fort de Massada en plein désert de Judée, San Francisco, NY … Mais j’aime passionnément Paris je crois !

    • Merci !! Mon prochain article parlera du Bastion de l’étendard et du rocher du Grain de sable de Bonifacio… J’espère que ça te remémorera à nouveau de beaux souvenirs ! 🙂 Tout comme toi j’aime énormément Paris. Mais je remarque que tu as pas mal voyager et tu as du découvrir des pays qui valent particulièrement le détour ! Je ne connais pas les Etats-Unis mais ça doit être tout simplement extra. A très vite !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s