J’ai vu… « Joséphine », d’Agnès Obadia (une comédie rafraîchissante et rebondissante… Comme on aime !)

 

Hello mes petits cinéphiles !

 

Dire que j’ai dû affronter des conditions TRÈS particulières pour visionner « Joséphine » est assez loin de la réalité. Entre ce film et moi, les choses ont plutôt mal commencées… et ce dès les premières secondes ! Imaginez plutôt : vous êtes confortablement installé au cinéma en train d’apprécier les bandes annonces qui défilent devant vous tout en dégustant votre pop corn par poignées lorsqu’une gentille petite mamie sortie de nulle part vous saute dessus en vociférant qu’il faut IMMÉDIATEMENT lui rendre son foulard. Entre deux grognements (les siens je précise), vous parvenez à comprendre qu’elle était assise à votre place lors de la séance précédente (quand on y pense, elle a de la mémoire mamie…) et qu’elle a oublié son magnifique petit foulard en jersey rouge que vous vous êtes forcément empressé de vous mettre dans la poche pour contenter l’horrible petite voleuse qui sommeille en vous (idée particulièrement inconvenante et ridicule dans la mesure où le rouge ne vous va pas du tout au teint). Dans l’espoir qu’elle ne vous gonfle pas plus longtemps (et avant de l’envoyer au Diable Vauvert), vous lui expliquer que les salles sont nettoyées entre chaque film et que c’est auprès de l’accueil ou des objets trouvés qu’il faut se diriger.

 

Enfin débarrassé de l’intruse, vous pensez (à tort évidemment !) pouvoir enfin profiter du film… jusqu’à ce qu’une seconde vieille entre en action (c’est une caméra cachée ou un car du troisième âge est stationné juste devant le cinéma…?). Et là, vous commencez déjà à regretter la première ! Celle-ci vient s’asseoir juste à côté de vous (normal alors qu’on est en pleine semaine, dans une salle immense et qu’on a choisi une séance dans l’après-midi pour avoir justement la paix…). La proximité ne serait pas si dérangeante si elle ne sentait pas l’Eau de Cologne du Mont Saint Michel à plein nez (odeur que vous supportez au moins autant que celle du vomi). C’est donc dans ces conditions optimales que je m’apprêtais à visionner « Joséphine », film que j’attendais avec impatience vu mon amour pour la célèbre BD de Pénélope Bagieu et ma sympathie pour l’actrice Marilou Berry. Retour sur un scénario rafraîchissant… Mais apprécié en apnée du début jusqu’à la fin !

 

josephine-affiche

 

Joséphine n’a pas de chance : elle commence la trentaine dans de sales draps. Célibataire invétérée, elle apprend que sa sœur avec qui elle est en rivalité depuis la nuit des temps va finalement épouser cet imbécile d’Aymerich. Agacée d’être moquée par son entourage sur son job plan-plan qui la gonfle, sur ses fesses (très !) rebondies et sur son incapacité chronique à garder un homme dans sa vie, Joséphine s’invente un futur époux brésilien, beau, riche et généreux (tant qu’à faire ;)) Seul problème : ce fameux Marcello qui n’existe que dans sa tête veut vivre avec elle… A Rio de Janeiro ! Prise dans la spirale infernale du mensonge, Pinocchio (euh pardon… Joséphine) se retrouve à vivre en catimini dans son propre appartement où s’est installé dans la foulée Gilles, son collègue « plus rasoir tu meurs » qui la croit, comme tout le monde, à l’étranger en train de vivre l’histoire d’amour de sa vie. Notre célibataire sans peur et sans reproche va vite se retrouver dépassée par cet énorme mensonge sur lequel il semble bien difficile de faire marche arrière. De quiproquos en scènes invraisemblables, cette véritable Bridget à la française va vite réaliser que ce qu’elle recherche depuis toutes ces années se trouvait peut-être juste sous ses yeux…

 

josephine-fesses-film

 

On peut toujours s’en défendre mais difficile de ne pas craquer pour Joséphine, cette jeune femme drôle, pétillante, gourmande mais pas toujours bien dans ses baskets… comme n’importe quelle femme, en fait ! Ce film qui pêche parfois par ses situations cocasses et très invraisemblables met pourtant du baume au cœur. Sans prétention, les acteurs mettent tout leur talent et leur dévouement pour proposer une comédie légère aux spectateurs… et ça marche ! Après avoir vu Marilou Berry dans « Vilaine » (un film aussi drôle que ridicule, tant et si bien qu’il en devient impossible – hélas – de dire de quel côté il penche le plus…), j’avais pourtant quelques inquiétudes. Mais cette comédie tient ses promesses et arrache même quelques fous rires !

 

josephine-marilou-berry

 

Pour les aficionados de la BD, quel bonheur d’y retrouver les nombreuses références et points communs dont le film est truffé (à commencer par Brad Pitt, son adorable chaton !). Évidemment, je conseillerais à tous ceux qui ont des problèmes avec les « films de filles » de s’abstenir car tous les ingrédients girly y sont joyeusement réunis : la bande de copains sur qui compter (dont l’éternel pote homo y a plus que jamais une place de choix !), les complexes de la fille bien en chair qui nous fait instantanément nous sentir mieux, l’histoire d’amour improbable avec l’homme marié qui refuse de s’engager, l’horrible sœur à qui tout réussi et qui en est agaçante de perfection, le collègue serviable, dévoué mais terriblement fadasse qu’on avait jamais pris le temps ni la peine de considérer… TOUT Y EST !

 

josephine-film

 

Naturellement, les parallèles avec l’inégalable Bridget Jones (LA célibataire indétrônable toutes catégories confondues), sont légions dans la presse et plutôt impitoyables. Sommée d’offrir aux Français « la Bridget du pauvre » et de leur servir du réchauffé, Agnès Obadia s’en sort pourtant très bien avec ce film qui fleure la bonne humeur. Le scénario n’est certes pas nouveau mais fait toujours ses preuves et permet de passer un moment agréable et plein de charme… Que demander de plus par les temps qui courent ?! Rythmé, dynamique, plein de rebondissements et servi par un casting impeccable (dont Berengère Krief qui joue une BFF aux tendances légèrement nymphomanes exquise !), j’ai finalement passé un moment savoureux avec une Joséphine qui j’aimais déjà beaucoup en BD… Et quand on sait comment a démarré ma séance, cela tient vraiment du miracle… !

 

josephine-lintegrale-BD

 

Et toi lecteur, tenté par cette comédie
qui met en scène une femme qui nous ressemble ?!

 

Publicités

20 réflexions sur “J’ai vu… « Joséphine », d’Agnès Obadia (une comédie rafraîchissante et rebondissante… Comme on aime !)

  1. Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !!!!!!!! Joséphine, c’est ma BD préférée !!! Et faut dire que je suis pas si BD que ça au départ alors …
    J’ai vu deux-trois films avec Marylou Berry et j’ai toujours apprécié cette actrice. Ton avis me donne vraiment envie d’y aller (à défaut d’avoir pu voir Gatsby, je verrai Joséphine).
    Sinon, je compatis totalement à toi et l’Eau de Cologne (Mémé est pareille et c’est une infection !!!)

    • Pareil !!! J’ai l’intégral chez moi et je suis fan ! Tu vas rire ma No’ mais moi aussi je voulais voir Gatsby mais je n’ai pas eu le temps d’y aller… 😦 Joséphine je te le conseille, ce n’est pas le film du siècle mais j’ai vraiment ri et pour un film français il se défend très bien. J’espère que ça te plaira si tu y vas ! Ps : je t’écris demain matin, j’espère que tout va bien ❤ Bisoussss !

  2. Ah la la.. moi aussi je l’ai vu, en passant un truculent moment entre copines (les fous rires allaient bon train, on a fait chier toute la salle avec nos rires de hyènes)
    Du coup, ça fait du bien, comme tu dis. Et ça rassure quand on est célibataire de se dire que y’a toujours un Gilles qui nous attend quelque part ^^’ (prêt à nous offrir un capuccino) Bisous !

    • Oui, j’avais lu ta critique ! Perso je l’ai trouvé chouette. Comme je l’ai écrit, c’est la comédie romantique de base. Mais pour un film français, j’ai trouvé qu’il ne s’en sortait pas si mal. J’ai passé un bon moment ! Et concernant l’eau de cologne, je n’ai pas changé de place pour plusieurs raisons (pas forcément recevables, mais bon 😉 1) J’étais arrivée la première, j’étais posée et je n’avais aucune envie de déménager… malgré l’odeur ! 2) Si je changeais de place à chaque fois que quelqu’un m’emmerdait au cinéma, je crois que je finirais par ne plus y aller du tout. Il y aura toujours un géant pour s’asseoir juste devant moi, deux gamines pour jacasser pendant tout le film ou une mamie en mal de compagnie pour s’asseoir juste à côté de moi. Depuis le temps, je crois que je m’y suis fait !! Puis il est vrai que globalement, je suis plutôt du genre à supporter les importuns qu’à m’imposer (ce qui pourrait donner un article drôle et/ou désolant sur le sujet, au choix !). Bon dimanche Aurore 🙂

  3. J’ai trop envie de le voir. J’ai un soft spot pour Marilou depuis la Croisière… 😉 Et si en plus y a mon Charlie Dupont compatriote dans le casting, faut absolument que je le voie… 😀

    • Je te le conseille ! Surtout si tu aimes bien Charlie Dupont 😉 J’ai beaucoup aimé son rôle d’homme marié qui tente de jouer sur tous les tableaux !! Et Marilou Berry est top 🙂 Malheureusement je n’ai pas vu La Croisière mais ça avait l’air bien drôle !! Bises.

  4. Je tente une réponse depuis le train. Parce qu’une fois de plus j’au adoré. Déjà parce qu’il semble que je ne suis pas la seule à avoir la poisse mais surtout parce que tu m’as convaincu d »aller au. Ciné.
    Grosses grosses bises ma belle.

    • La poisse est ma meilleure amie ma Marie alors non, tu n’es définitivement pas seule 😉 Ton commentaire est adorable, comme toujours ! Je viens de voir que tu as trouvé un super job !! Félicitations ma belle ❤ Je suis super contente pour toi et j'espère que cette nouvelle aventure te plaira ! Je t'embrasse fort fort fort ❤

    • Allez j’avoue tout : j’ai bien essayé de battre le record du monde en apnée mais très vite j’ai failli mourir asphyxiée !!! 😉 Il a donc fallu que je rende les armes et que je m’accoutume à cette fragrance si délicate ! Ce fut dur mais j’ai vaincu 😀 Ahah ! Merci à toi pour ce commentaire très sympa et bonne journée !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s