Pourquoi je suis amoureuse de… ma liseuse Kobo Glo by FNAC ♥

 

Hello mes petits koalas des bois !

 

Comme beaucoup de personnes, je m’étais jurée que ce genre de choses ne passerait PAS par moi. Qu’on ne m’y prendrait jamais. Que je ne succomberai ni aujourd’hui, ni demain, à cette vile tentation. Puis j’ai ouvert ce paquet qui m’attendait sous le sapin de Noël et là, ça a été le coup de foudre ! (oui, ça fait effectivement un certain moment que je dois t’en parler : tu es perspicace mon lecteur !). Moi, l’ancienne étudiante en Communication qui vénère plus que tout l’Édition papier et qui jurait à qui voulait l’entendre qu’elle ne posséderait jamais une technologie de ce genre, je suis passée de l’autre côté. Mais la frontière entre livre papier et livre électronique est-elle si opaque qu’on le dit ? Doit-on forcément en détester un pour aimer pleinement l’autre ? Doit-on réellement faire un choix ? Dans mon cas, j’ai fait le choix de ne pas choisir ! Et toujours est-il qu’aujourd’hui, je suis l’heureuse détentrice d’une liseuse électronique et que j’ai réalisé que ce que j’aime le plus – au delà du support – est belle et bien l’œuvre en elle-même… Petite review sur cette fameuse liseuse Kobo Glo qui ne me quitte plus !

[saut]kobo-glo[saut]

Pour commencer, place à l’honnêteté : entre ma Kobo et moi, les choses sont plutôt parties du pied gauche. La première que j’ai reçu a fonctionné en tout et pour tout… 24 heures ! Lors de la première utilisation, la liseuse doit se connecter à un réseau Wifi pour se mettre en marche. L’opération avait parfaitement marché mais le lendemain, sans que je ne lui demande rien, la petite coquine a décidé de se réinitialiser toute seule et n’a plus jamais voulu se connecter à un réseau Wifi quel qu’il soit, privé comme public. Et sans cette première connexion, impossible de l’utiliser… J’ai donc été faire la queue au SAV de la FNAC, blindé en cet « après-fêtes » de fin d’année. La panne a rapidement été constatée par la FNAC qui me l’a échangé sans discuter (encore heureux). Comme je suis chiante (enfin juste ce qu’il faut hein… 😉, j’ai exigé que la boîte soit ouverte devant moi et le test Wifi réalisé directement dans la boutique. Hé bien j’ai bien fait ! Loin de moi l’idée de jeter la pierre au SAV (l’erreur est humaine) mais contrairement à ce qui était indiqué sur la boîte, la liseuse qu’on m’a rapporté n’avait plus le dos couleur bleue… mais gris ! Pas vraiment ce que je voulais… Après s’être confondu en excuses, j’ai enfin obtenu une liseuse parfaitement opérationnelle et que j’utilise tous les jours sans le moindre problème. D’après mes recherches, la petite déconvenue que j’ai subie est rare (Mademoiselle Pas de Chance, c’est moi !) et les liseuses Kobo sont de bons produits même si on est pas à l’abri d’un petit défaut de fabrication. C’est dit !

[sautkobo-glo-bleue[saut]

~ LES AVANTAGES D’UNE KOBO GLO ~

~ LA TECHNOLOGIE E-INK ET LE RETRO-ECLAIRAGE ~

[saut]

Après cette anecdote plutôt rigolote après coup, j’ai pu découvrir ma liseuse comme je le souhaitais et je dois bien admettre que j’en suis dingue ! La Kobo Glo, c’est d’abord un format très pratique et un écran qui ne fait pas mal aux yeux grâce à la technologie « e-ink » qui donne l’impression de lire une vraie feuille de papier. Moi qui suis sujette à des migraines ophtalmiques, ce point était essentiel pour moi et je dois dire que le confort à l’usage est vraiment incroyable. C’est bien simple : on a l’impression de lire la page d’un livre qui serait placée juste derrière une vitre (les reflets en moins !). La résolution de l’écran est vraiment impressionnante et le rétro-éclairage est sûrement l’une des meilleures inventions créées sur ce genre de technologies : ce n’est pas l’écran qui est naturellement éclairé (comme c’est le cas pour un PC par exemple) mais une petite diode qu’on contrôle nous-mêmes grâce à un petit bouton situé sur le dessus de l’appareil. La luminosité peut être baissée ou augmentée en un clin d’oeil. Grâce à cette lumière intégrée, on peut lire dans le noir ce qui est super pratique… et économique ! Moi qui ai l’habitude de lire avant de me coucher, peu importe l’heure qu’il est (et souvent très tard vus mes horaires de travail !), j’étais souvent obligée de me restreindre de peur que la facture d’électricité explose tous les compteurs. Maintenant, je n’ai plus à me soucier de ça et ça peut sembler léger comme argument mais j’en suis ravie (et ma facture EDF aussi).

[saut]
kobo-glo-retro-eclairage[saut]

~ AVOIR UNE CENTAINE DE LIVRES… DANS LA POCHE ! ~

[saut]

Autre avantage à souligner même s’il semble d’emblée évident : LE GAIN DE PLACE ! Chez moi, c’est une véritable caverne d’Ali Baba. Il n’y a plus un seul endroit où caser un livre tant ma bibliothèque est remplie. Or, lire est une véritable passion et comme je me refuse à me débarrasser des livres que j’aime, à part en vivant dans une (vraie) bibliothèque, ce problème me semblait plutôt insoluble…. Jusqu’à ce que j’ai ma Kobo. Je trouve assez incroyable quun objet aussi « small » puisse contenir des centaines de livres. Et on a beau dire, quand on est un gros lecteur, ça a clairement son avantage. La prochaine fois que je partirai en voyage, je n’aurai pas à me plaindre de ma valise déjà trop petite et occupée pour moitié par mes livres ! (à moi les jupes, maillots de bains et autres petits tops qui retrouveront leur place dans mes bagages ;)) Ces nouvelles technologies ont donc un atout pratique indéniable et après les avoir dédaigné pendant des années, je suis bien obligée de le reconnaître maintenant que j’en profite pleinement.

[saut]
liseuse[saut]

~ UNE BATTERIE… QUI TIENT LA ROUTE LONGTEMPS ! ~

[saut]

Autre détail qui a une immense importance pour moi : la batterie. J’avais toujours imaginé qu’à l’image d’un Net Book ou d’un PC, la batterie de ce genre d’appareils ne ferait pas long feu (surtout pour une boulimique de la lecture comme moi qui peut lire plusieurs heures par jour !). Devoir « alimenter » ma liseuse tous les deux jours aurait été, le cas échéant, un gros frein à ma consommation de l’objet (à l’image des Smartphones d’aujourd’hui… Grrr). Mais c’était sans compter sur ma Kobo et sa technologie qui me permet de lire chaque jour sans que la batterie ne me joue des tours. Je la recharge en général une fois par mois pour une utilisation quotidienne… C’est dire à quel point elle tient la route, pour mon plus grand bonheur ! La mémoire est quant à elle assez phénoménale : près de 1400 livres peuvent être stockés grâce aux 2 GO de mémoire mais une carte SD peut être ajoutée si besoin. Moi qui tourne avec une trentaine de livres en stock, je suis déjà aux anges ! Pour transiter mes livres électroniques dans ma liseuse, je me sers pour ma part du logiciel gratuit Calibre, très simple et pratique d’utilisation. Même si vous supprimez les livres numériques de votre liseuse, ils restent accessibles sur Calibre dans votre bibliothèque et vous les retrouvez en un clic !

[saut]

~ DES FONCTIONNALITÉS ET DES OUTILS APPRÉCIABLES ~

[saut]

Depuis qu’on m’a offert ma Kobo, j’ai l’impression de participer à un marathon de lecture en permanence ! J’ai toujours lu énormément mais ma consommation a largement augmenté depuis que j’utilise une liseuse. Je ne m’explique pas ce phénomène même si je ne semble pas être la seule à en souffrir 😉 Hormis ça et sans doute parce que je suis une vraie fille (joke), les petits gadgets intégrés me plaisent particulièrement : on trouve un dictionnaire intégré, il y a évidemment une fonction marque-page qui permet de retourner en un clin d’oeil à l’endroit où on s’était arrêté dans la lecture, on peut augmenter ou diminuer sans difficulté la police de l’ouvrage et on peut même annoter certains passages. Je crois que cette dernière fonction est de loin ma préférée : moi qui n’ai jamais pu gribouiller un livre de ma vie mais qui passe un temps fou à relever des citations et à les écrire à part, la Kobo permet de les surligner à même le texte et de les retrouver en un clin d’oeil. J’adore !

[saut]
i-love-ebooks[saut]

Alors oui, c’est vrai : on n’a plus le bonheur de sentir les pages sous nos doigts ni de sentir l’odeur du livre. Mais cela ne m’empêche pas de relire régulièrement des livres au format papier… ni d’en acheter ! Parce qu’il n’y a pas de petites économies, je compare toujours les prix entre version papier et format epub avant d’acheter et la version papier reste parfois moins chère. Comme beaucoup de personnes, il y a plusieurs années, je pensais que ce genre de technologies risquait de causer la perte du livre papier. Et même si j’en suis devenue consommatrice aujourd’hui, je ne pense pas que cela soit possible. Les éditeurs, d’ailleurs, sortent désormais pour la plupart leurs manuscrits en version papier ET électronique et tirent ainsi leur épingle du jeu. Conclusion : c’est comment déjà le proverbe ?! « Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis », c’est ça ? Je suis définitivement une amoureuse des mots et des livres et je crois que c’est quelque chose qui ne changera jamais… Quelque soit le support.

[saut]
livres[saut]
[saut]

Et toi lecteur, que penses-tu de
la liseuse comme support de lecture ?
Un sacrilège ou quelque chose que tu peux envisager ?

Tu pratiques déjà le e-book ?

 

Publicités

18 réflexions sur “Pourquoi je suis amoureuse de… ma liseuse Kobo Glo by FNAC ♥

  1. Et bien … pour le moment, je suis la vieille école et je continue de lire les bons vieux livres.
    Alors oui, la liseuse est tentante mais … je sais pas, ce serait très étrange pour moi de passer à cette technologie. J’aime bien l’odeur un peu vieillotte des bouquins poussièreux empruntés à
    ma
    mémé, j’aime l’odeur du livre neuf, j’aime trimballer trois-quatre pavés en voyage ou dans mon sac à main, … bref … j’aime le livre.
    Alors oui, je gagnerai de la place dans ma bibliothèque, mon budget livre serait réduit mais … je dois être trop sentimentale et je me vois pas prendre une liseuse. Actuellement, je suis la
    seule
    de ma famille à pas porter de lunettes alors autant en profiter. Qui sait, je changerai peut être d’avis mais pour le moment, je trouve que c’est, comme tu l’emploies, un sacrilège. Déjà que
    j’aime
    pas trop le 2.0 en format livre de poche alors la liseuse …
    Bisous bisous ma soeur cosmique (je vais dormir car bosser pour Maman Poule, ça fatigue un peu les yeux).

    • Je te comprends 🙂 J’étais (et je suis toujours !!) une amoureuse profonde du livre. Mes habitudes de lecture évoluent (je ne l’aurais jamais cru après avoir hurlé pendant des années que je ne lirais JAMAIS sur liseuse) mais je sais à présent qu’il ne faut jamais dire « fontaine, je ne boirai pas de ton eau…! ». Comme pour beaucoup de choses c’est une affaire de goûts et tu as bien raison de continuer à lire sur papier uniquement si c’est ce qui te plaît 😉 Bisous ma soeur cosmique !

  2. J’ai téléchargé quelques livres sur mon Ipad, mais je dois dire que je préfère sans hésitation les vrais livres…

    • C’est sur que c’est une affaire de goûts, ça dépend de tes habitudes de lecture 🙂 J’aimerai toujours le livre papier et je ne cesserai jamais d’en lire ni d’en acheter mais je ne peux plus dire que je fais la guerre au livre numérique. J’aime les deux, de façon différente certes, mais quand même 😉 Bises et merci pour ton comm’ Gloria !

  3. Je suis longtemps restée sceptique mais je m’intéresse de plus en plus à l’e-book pour la simple et bonne raison que je n’ai plus de place chez moi pour stocker mes livres. Je me suis beaucoup
    renseignée et le fait d’avoir lu ton article me donne encore plus envie d’en acheter un ! Je trouve qu’il n’y a que des avantages 🙂 Je suis une mangeuse de livres, j’en lis souvent plusieurs à
    la
    fois >< et dans le sac ça prend de la place et c’est lourd ^^ Je pense que je vais économiser pour l’acheter 🙂

    Merci pour cet article ! Bonne journée à toi !

    • Merciiii à toi pour ce commentaire 🙂 Honnêtement je pense que la Kobo est un très bon investissement. Dans mon cas, c’était un cadeau alors je ne saurais dire le prix exact (je pense que ça dépend peut-être de la capacité de stockage choisie et autres accessoires) mais j’ai lu que c’était en moyenne entre 100 et 150 euros. Si je devais te conseiller une marque de liseuse, ce serait vraiment celle-ci dans la mesure ou la Kindle d’Amazon, autre liseuse très côtée sur le marché, est complètement vérouillée niveau formats. La Kobo lit la plupart des formats électroniques (Epub, PDF, ODT, CBZ, TXT et j’en passe) donc aucun souci de ce côté-là. Ma famille a hésité avant de me l’offrir car j’ai toujours dit que je ne lirai JAMAIS un livre électronique mais au final je suis
      vraiment ravie de ce cadeau !! Si comme moi tu lis beaucoup et que tu ne sais plus où stocker tes livres, ça semble être le bon compromis 🙂 Gros bisous et bonne journée à toi aussi !

  4. Hey ! C’est un fait indéniable : la liseuse, ça te change la vie ! Je pense exactement comme toi (et si j’avais un billet à écrire sur le sujet, ce serait exactement le même que le tien, d’où
    le
    fait que je n’en écrive pas, du coup ^^)
    J’ai la Kobo mini (on me l’a offerte, je n’ai pas osé demandé la « Glo » pour ne pas forcer les gens à mettre un bon prix). Comme je suis nomade dans mon métier, j’ai tout de suite vu l’avantage
    d’un
    tel « gadget » ! Un vrai bijou ! Loin de moi l’idée, bien sûr, de délaisser le livre papier mais… comme je suis en train de vider ma bibliothèque (puisqu’elle va traîner dans des cartons, je
    lâche
    mon appart’ et ne suis pas sûre d’en retrouver un fixe), c’est vraiment pratique !
    Contente qu’on soit de plus en plus nombreuses à céder à la pulsion ! Je ne pense pas que ça fait de nous des « traîtres » à l’édition papier : c’est un complément ! ;’)

    • Oh oui, ça change la vie ! C’est exactement ça 😉 Le côté nomade je connais aussi : je lis partout, tout le temps et pouvoir avoir sa liseuse avec soi en toutes circonstances c’est plus qu’appréciable !! Comme tu dis je trouve vraiment que les liseuses commencent à se démocratiser et je trouve ça plutôt bien : il y a quelques années, on en parlait beaucoup de par ma formation en Métiers du livre mais ça restait anecdotique puisque le marché des liseuses ne prenaient pas du tout en France contrairement au marché américain. Puis hop, ça commence à s’implanter de plus en plus durablement en France et je trouve ça intéressant de constater ces « changements » culturels en matière de consommation du livre. Et comme tu le dis, c’est une autre façon de lire, de nouvelles habitudes qui ne font pas pour autant de nous des traîtres (encore heureux ;)). Bisous copine de Kobo !

  5. Tu es obligée d’acheter sur le portail de la FNAC avec ça ou pas ? Pour moi, c’est ça le problème.

    Les éditeurs tirent leur épingle du jeu, certes, mais les libraires non. Je serai bien tentée aussi, c’est vrai, surtout pour mon voyage aux USA. Mais franchement, aucune envie d’engraisser la
    FNAC
    ou Amazon quand je vois que le public déserte les librairies.

    Je resterai avec mon livre papier, je pense. Il en va de la survie de mon métier !

    • Hello Xelou ! Non du tout, on est pas enchaîné à la Fnac au niveau des achats et on peut acheter où on veut (pour ma part je n’ai jamais acheté un seul ebook sur leur site). Je te comprends parfaitement : ancienne étudiante en métiers du livre ayant fait de nombreux stages en librairie (et en maisons d’édition), je comprends tout à fait les enjeux de ce genre de technologies sur nos métiers. C’est la raison pour laquelle je continue et je continuerai toujours d’acheter des livres papiers en librairie (et non sur la Fnac ou encore Amazon !) car je sais qu’il y va de la survie des petites librairies indépendantes qui sont déjà en perdition… Mais cela n’empêche pas mes habitudes de lecture d’évoluer malgré tout, sans délaisser pour autant le livre papier (je ne le pourrai pas de toute façon). Pour ce qui est des achats, il y a de nombreux sites en ligne où il est possible d’acheter des e-books sans passer par les « géants » du marché. Les librairies qui ont des sites web marchands commencent aussi à proposer des achats de e-books pour palier à la baisse des ventes dûe à cette technologie (je sais que la librairie Ombres Blanches – qui est à Toulouse il me semble – en propose par exemple). En tout cas je te comprends même si ça reste une super solution pour les voyages entre autre ! Bisous Xelou et bonne journée.

  6. Je ne pratique pas… Je suis POUR les livres papier, j’aime sentir le papier, tourner les pages…. Je suis CONTRE les liseuse.
    Enfin ça c’était avant…. Parce qu’après lecture de ton avis, je suis allée voir les tarifs… ça me tente bien finalement! :p

    • Sacré Coline Kifouine, merci ce commentaire étonnant et super sympa 😀 Bà oui j’étais CONTRE de chez CONTRE moi aussi, niet, nada, j’en voulais pas… Oui mais ça, c’était avant !!! Parce que maintenant, je ne pourrais plus m’en séparer 🙂 Peut-être que le changement, c’est maintenant finalement !! :p Bisous à toi et bonne journée 😉

  7. J’ai encore trop de plaisir à voir les livres sur les rayonnage et pouvoir les posséder physiquement, mais je ne suis pas contre ces liseuses, très pratique parfois. Récemment j’ai gagné un
    livre
    numérique et j’ai apprécié, je vous en parlerai. A quand la liseuse chez moi ? QUi sait, peut être bientôt 😉

    • Oui il n’y a pas de plus grand plaisir que d’avoir une grande bibliothèque et de pouvoir choisir un livre parmi les rayonnages, je suis bien d’accord 🙂 Qu’est-ce-que j’aimerais avoir un grand appartement avec une pièce dédiée à mes livres !!! (on peut rêver, ça ne fait pas de mal :D). En attendant, ma liseuse a ce côté pratique que j’adore et c’est vraiment un objet appréciable sur de nombreux points. Peut-être que tu y viendras toi aussi et que tu nous en parleras 😉 Gros bisous !

  8. Premièrement: chouette d’article qui ne nous assomme pas de caractéristiques techniques et c’est agréable (même si c’est mon domaine) Un petit moment déja que je me pose la question d’y passer ou pas et depuis quelques jours je pousse un peu plus ma reflexion et suis à 2 clics de faire le pas. J’hésite comme beaucoup de monde entre la Kindle et la Kobo. L’éclairage est un critère important pour moi mais pas la 3G. Je serais donc plutot Kobo… une amie en a meme fait un test sur mon blog et histoire de confirmer tout le bien de cette liseuse, je vais te poser une seule question: après 9 mois d’utilisation, si c’était à refaire, tu reprendrais la même? allez une deuxieme question 😉 tu lis toujours autant? la Kobo est toujours aussi fiable et vieilli bien? (bon là ça fait plutot 4 questions…) merci d’avance!

    • Bonjour David et merci pour ce commentaire très agréable ! J’ai mis un certain temps à répondre à ton message et je m’en excuse (vacances oblige !) et donc peut-être as-tu déjà sauté le pas et céder à la Kobo 😉 Quoi qu’il en soit, voici les réponses à tes quelques questions : après 9 mois d’utilisation, si c’était à refaire, je reprendrais la même sans aucune hésitation. Je suis toujours aussi satisfaite, elle fonctionne toujours aussi bien, la batterie est toujours aussi résistante (je la recharge toujours une fois par mois en moyenne pour une utilisation quotidienne). Bref, je suis toujours en plein bonheur avec ma Kobo qui est à mes yeux un excellent produit 🙂 Concernant ton autre question, hé bien oui, je suis toujours aussi boulimique de lecture ! J’ai même l’impression de lire de plus en plus et j’ai même commencé à lire des policiers (par exemple) depuis que je suis sur liseuse, ce que je ne faisais jamais en format papier (mais je ne m’explique pas cet étrange phénomène !). Les premières vacances avec ma Kobo ont encore plus consolidé notre amour (joke !) : des centaines de livres à mes côtés… sans en sentir le poids ! Si tu te laisses tenter, j’espère que tu ne seras pas déçu. N’hésite pas à repasser me donner tes impressions ! Belle journée.

  9. J’ai le même avis que toi. J’adore cette liseuse que je transporte partout avec moi. Très agréable à l’oeil. Si bien que je lis davantage qu’avant.
    Mon seul regret, c’est plus difficile de faire partager les livres qu’on aime, comme les prêter. Car tout le monde n’a pas de liseuse.

    • Je suis tout à fait d’accord avec toi Harry. C’est le seul « défaut » que je trouve à la liseuse : il est toujours possible de prêter un bon bouquin à un ami mais avec un ebook on est tout de suite plus limité malheureusement… 😦 Mais à part ce point, important il est vrai, c’est vraiment agréable de pouvoir compter sur cet outil au quotidien !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s