Sorry seems to be the hardest word…

 

Hello mes petits romantiques !

 

Aujourd’hui, osons les questions indiscrètes (d’entrée de jeu, soyons fous ;)) : vous a-t-on déjà fait une déclaration d’amour renversante, donner preuve d’un attachement sans faille, mis des paillettes dans les yeux et des papillons dans le ventre,donner des excuses que vous n’attendiez tout simplement plus ? Vous a-t-on déjà traité comme quelqu’un de véritablement unique, comme quelqu’un de spécial ?

[saut]
sorry-copie-2
[saut]

Une bonne excuse se fait en trois temps :


Je suis désolé.
C’était ma faute.
Comment puis-je arranger les choses ?


Malheureusement, beaucoup de personnes oublient la troisième partie…

[saut]

Iy a quelques temps, la découverte d’une chanson m’a laissé sous-entendre que tout ceci était possible, même lorsqu’on pense que le coche est passé depuis longtemps. Eels, un groupe de rock américain (excellent par ailleurs), a écrit à ce jour la chanson la plus déchirante à mes yeux, en tout cas en terme de paroles : I’m going to stop pretending that I didn’t break your heart. Le titre (« je vais cesser de prétendre que je n’ai pas brisé ton cœur ») parle de lui-même mais en voici tout de même un court topo : quatre ans après une rupture, le chanteur du groupe écrit à la personne qui a partagé sa vie quelques années plus tôt et lui explique qu’il est enfin prêt à reconnaître qu’il ne s’est pas comporté convenablement avec elle, qu’il le regrette amèrement et qu’il a désormais conscience qu’il a bel et bien brisé son cœur (ce qu’il avait délibérément choisi d’ignorer en premier lieu… Ce qu’on ne veut pas voir n’est pas vraiment réel comme chacun sait !).

[saut]

Isait qu’il est « en retard » de plusieurs années  (sérieusement ?!) et que tout ceci n’a plus aucun sens puisqu’ils évoluent désormais dans deux mondes et dans deux vies opposées (elle a d’ailleurs probablement, souhaitons-lui, refait sa vie depuis longtemps…) mais il ressentait le besoin de lui dire envers et contre tout. Malgré le temps qui passe et la vie qui poursuit sa course inlassablement, il tenait à lui dire qu’il regrette sincèrement le mal qu’il a pu lui faire et qu’il aurait dû la traiter beaucoup mieux lorsqu’il avait la chance de partager sa vie. Il ajoute qu’il ne voulait pas lui faire du mal ou la blesser : il n’avait seulement pas conscience que ses actes auraient des conséquences définitives… Je ne vous cache pas que cette mise à nue musicale, ce témoignage édifiant au cœur duquel on peut sans doute tous se reconnaître, me touche au plus haut point (quelqu’un aurait-il la gentillesse de me donner un mouchoir ?).

[saut]

dont-make-me-wait

[saut]

Ne me fais pas attendre uniquement parce que tu sais que je le ferai…

[saut]

Bon, c’est clair, on ne va pas se mentir : de vous à moi, le mec a plus que pris son temps (c’est le moins qu’on puisse dire : j’ai beau être émotive, je n’en suis pas moins réaliste !). Quatre ans pour reconnaître ses torts et s’excuser enfin, ce n’est pas rien. On peut dire que la nana a plus qu’eut le temps de pleurer toutes les larmes de son corps en écoutant le dernier album d’Adèle (ou de Birdy, je vous laisse choisir !) et en vidant 250 pots d’Haagen Dazs caramel noix de macadamia. Mais quand même, le résultat est là : il a fini par s’excuser et cet acte me bouleverse.

[saut]

one-tree-hill-fight-for-me

[saut]

Je voulais que tu te battes pour moi…

[saut]

J‘imagine la fille en question monter dans sa voiture pour aller bosser, entendre ce titre à la radio et réaliser qu’il s’adresse directement à elle. Qu’a-t-elle pu penser à cette seconde précise ? A-t-elle été étonnée, surprise, en colère ? S’en est-elle moquée car « l’eau avait depuis longtemps coulé sous les ponts » ? A-t-elle souri ? Je pense qu’à sa place, je n’aurai pas pu m’empêcher de penser : « Enfin ! Il n’est jamais trop tard… ».

let-me-guess-you-are-sorry

Laisse-moi deviner : tu es désolé ?

[saut]

Eon peut se poser franchement la question, comme ça, de vous à moi : des excuses peuvent-elles être trop tardives ? Sans doute, car lorsqu’une personne a été profondément meurtrie par une autre, de simples excuses ne suffisent souvent pas à arranger la situation… Ce qui est fait est fait et parfois, un retour en arrière est tout simplement impossible.

[saut]
dont-come-back-with-an-excuse
[saut]

Si tu pars sans raison, ne reviens pas avec une excuse…

[saut]

Mais, même tardives, des excuses sont rarement inutiles et peuvent même s’avérer salvatrices. C’est incroyable de penser au pouvoir que peuvent avoir trois petits mots sur un être humain, même s’ils ne sont pas en mesure de tout arranger. Je suis désolé… On réalise subitement que l’autre nous respecte assez pour nous prendre en compte en tant que personne. S’excuser, ce n’est pas se rabaisser comme certains l’envisagent, c’est tout simplement comprendre que l’autre méritait mieux, bien mieux que ce qu’on a pu lui offrir, et le reconnaître ouvertement. C’est s’agrandir et non se rabaisser que de s’excuser enfin, même plusieurs années plus tard. C’est surtout libérer l’autre, et ça ça n’a pas de prix…

apologizing

S’excuser ne signifie pas toujours que vous avez tort tandis que l’autre personne a raison.
Cela signifie juste que votre relation vaut plus à vos yeux que votre ego…

[saut]

Mais qui est vraiment capable de proférer des excuses honnêtes et sincères, mêmes tardives ? (levez la main dans l’assistance !). La plupart des gens savent parfaitement qu’ils ont été blessants, en actes ou en paroles. Mais la plupart se contentent de penser que le temps fera son œuvre et « réparera » de lui-même le mal fait…

[saut]

andy

[saut]

« Ils disent que le temps répare les choses
mais vous devez en fait vous en charger vous-mêmes… »

(Andy Warhol)

[saut]

Omérite pourtant tous de vraies excuses lorsqu’on a été meurtri, qu’on choisisse de les accepter ou non. Sans elles, comment avancer ? Comment s’en remettre ? On peut toujours jouer les forts, se blinder et continuer à avancer. Mais tout au fond de nous, les blessures que ces quelques mots pourraient soulager ne se referment pas toujours… Peut-être que le groupe Blue avait raison finalement : aujourd’hui encore, Sorry seems the hardest word pour de nombreuses personnes et le temps n’y change pas grand chose…

[saut]

never-a-failure-always-a-lesson

Jamais un échec.
Toujours une leçon.

[saut]

Publicités

8 réflexions sur “Sorry seems to be the hardest word…

  1. Ton article est très beau !
    Je pense que s’excuser est souvent un truc que l’on se force à faire, mais lorsque c’est sincère, c’est un acte très noble.
    Et puis je pense que des excuses peuvent être trop tardives… Quand tu as fait du mal à une personne et que tu as fermé les yeux sur la douleur que tu lui as infligé au point de ne t’excuser que des années plus tard, tes excuses ne servent pas à grand-chose, car la personne a dû se relever seule de sa souffrance… Mais il vaut mieux le faire que l’inverse, c’est sûr 😉

    Bravo pour ton article!!

    • Merci pour ton commentaire Ellie, je suis ravie que ce petit papier t’ai plu 🙂 Tout comme toi je pense que des excuses peuvent être trop tardives malheureusement… Quand on a fait son « deuil » d’une histoire et qu’on a dû panser ses blessures tout seul, des excuses ne servent effectivement plus à grand chose ! Mais tout de même, c’est nettement plus agréable de réaliser que l’autre a fini par réaliser son « erreur », même longtemps après… Je pense qu’il ne faut pas trop rêver en fondant tous ses espoirs là-dessus (on risquerait d’être déçue !!) : si la personne fautive s’excuse sincèrement c’est effectivement un acte noble, mais mieux vaut ne pas s’y attendre car certaines excuses n’arriveront jamais…

  2. il y a presque 3 ans et demi, mon ex m’a quittée. et j’attends toujours qu’il s’excuse. pas d’être parti, ça au final ça a été une bonne chose, mais de s’être mal comporté avec moi quand on était ensemble. parce que le pire, c’est qu’il s’est fait passé auprès de tout le monde pour le mec bien et moi pour la folle. et qu’il a presque réussi à me le faire croire aussi.
    alors oui, s’il venait me dire qu’il a déconné et qu’il est désolé, je crois que ça m’enlèverait un poids. malheureusement, je sais qu’il le fera jamais.

    ps : ça aurait été sympa que tu mettes la chanson de eels pour qu’on puisse l’écouter 🙂
    ps2 : « sorry seems… hardest world », c’est une chanson d’Elton John, blue ils ont juste fait une reprise.

    • Merci pour ton commentaire La Fée Tatouée, il me fait d’autant plus plaisir que j’adore ton blog ! C’est drôle mais ton histoire me rappelle étrangement quelque chose… 😉 Tout comme toi, mon ex m’a quitté d’une manière très élégante il y a près de trois ans (le temps passe vite bordel !!!). Je ne m’attends plus du tout à des excuses (faut pas abuser non plus), j’ai fait mon deuil de cette histoire et je devrais même remercier le ciel qu’un tel tocard ait décidé de me quitter mais paradoxalement, des excuses m’enlèveraient tout de même un poids, même encore aujourd’hui (on ne se refait pas que veux-tu…). Mais je pense que des excuses venant de personnes au comportement si « petit » tiendrait quasiment du miracle et malheureusement, cela fait bien longtemps que je ne crois plus au Père Noël 😉

      Ps : je vais incorporer la vidéo de la chanson à mon article. En effet j’aurais dû le faire dès le départ mais je n’y ai tout simplement pas penser ! Merci de la suggestion !

      Ps2 : ma culture musicale vaut ce qu’elle vaut mais je savais quand même que « Sorry seems to be the hardest world » est avant tout une chanson de ce cher Elton 🙂 J’ai noté la référence à Blue tout simplement car c’était cette version-là que j’étais en train d’écouter tout en rédigeant ce petit article. Mais effectivement il aurait été plus logique que je le précise dans le doute !!!
      Bises et à bientôt !

  3. Encore un tres beau texte ma belle……..s’excuser, dire pardon, c’est reconnaitre ses torts, c’est assumer des mots ou des actes qui ont pu blesser. Ce n’est donc pas a la portee de tout le monde, enfin c’est ce que mon experience me dit.
    Pourtant c’est souvent l’acte le plus significatif qui peut toucher quelqu’un et permettre a l’autre d’avancer, d’oublier d’un coup le passe et la douleur / peine qui y est liee.
    J’ai attendu 7 ans pour des excuses a la suite d’une rupture silencieuse. J’ai espere entendre ces mots qui m’auraient rendu ma liberte. Alors quand je sais que j’ai blesse quelqu’un, je m’impose toujours de presenter mes excuses, ce n’est pas toujours facile mais c’est liberateur pour les 2 parties.

    Bises et belle soiree!

    • Ma Marie, tu as parfaitement résumé la chose : comme on le dit si souvent, « ne fais pas aux autres ce que tu n’aimerais pas qu’on te fasse ». J’ai aussi attendu (j’attends toujours d’une certaine manière) des excuses qui ne viendront très probablement jamais. Je sais à quel point ça peut faire souffrir alors si je considère devoir des excuses (même pour des « broutilles » !), je prends à coeur de le dire à qui de droit. Ce n’est pas toujours évident mais je pense que « l’autre » mérite bien ça. Avoir le pouvoir de soulager quelqu’un quasiment instantanément, le savoir et ne pas le faire, voilà quelque chose que je ne comprends absolument pas. Mais comme tu le dis avec sagesse, ce geste n’est vraiment pas à la portée de tout le monde… Encore merci pour tes compliments qui me touchent chaque fois un peu plus et pour tous tes commentaires bienveillants. Je t’embrasse !

  4. Super article ! j’adore vraiment ton style avec les superbes illustrations et tout ! alors perso les excuses peuvent me mettre très fort en colère si on a blessé profondément et qu’elles arrivent trop tard. j’ai souvent l’impression que l’autre soulage sa conscience ou veux redorer son blason mais ne le fais pas pour les bonnes raisons. Je crois en fait que lorsque la blessure est profonde je n’accepte pas les excuses. Par contre les actes peuvent compter beaucoup plus pour moi. Les mots c’est trop facile. Donc on en revient à ta première illustration…Tout ca me fait réfléchir dis donc, je me rends compte que je deviens très dure quand on (me) fait du mal…serais-je rancunière ? même pas, je raie de la carte les personnes concernés, si je peux. bon c’est pas très joli joli ce que je dis mais bon. Je vais méditer tout ça 😉 Bisous childhood !

    • Ma Valentine, je remarque avec plaisir que mes articles te font réfléchir mais j’espère que je ne te casse pas trop la tête quand même…!! 😉 La rancune ça me connait : c’est moi qui ait inventé le concept ! (mais je veux bien partager le copyright avec toi !!! :D). Avant, je pardonnais car je ne voulais pas perdre les gens qui m’avaient blessé. Je préfèrais mettre mes blessures de côté, même si cela s’avérait difficile, plutôt que de rayer ces gens de ma vie. Mais tu connais le proverbe : trop c’est trop et vient un jour où la coupe est pleine. La vie et les déceptions aidant, je suis devenue extrêmement rancunière et même si ça me fait (beaucoup) souffrir, j’ai déjà coupé les ponts avec quelqu’un qui m’avait fortement blessé. Une citation que j’aime beaucoup dit « qu’on pardonne tout à qui ne pardonne rien ». Et je crois que c’est vrai : ces personnes qui nous ont blessé, on les aime assez pour leur pardonner leurs actes. Mais la réciproque serait-elle forcément vraie ? Seraient-ils attachés à nous au point de nous vouloir dans leur vie et ce à n’importe quelle condition ? (oui oui, je philosophe aujourd’hui !!!). Je me dis parfois que je suis devenue trop « dure » mais quand je vois le retour du bâton que je me prends dès que je commence à lâcher prise, à pardonner ou à ouvrir mon coeur je me dis qu’il vaut parfois mieux être dans le « contrôle de ses émotions » (ça fait un peu robot de dire ça mais bon, je pense que tu comprends l’idée ;)). Il paraît que le meilleur moyen de ne pas avoir le coeur brisé (en amour comme en amitié d’ailleurs) est de prétendre ne pas en avoir… Ca donne à réfléchir… (Oh purée, tu avais raison : mes articles prennent la tête !!! argh !). En tout cas je te remercie pour tes p’tits commentaires toujours chaleureux et je suis plus qu’heureuse que mes écrits te plaisent. Les tiens me manquent particulièrement et j’espère te relire prochainement…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s