Les femmes, la mécanique, les garagistes… et moi et moi et moi ! ♬

 

Hello mes petits enjoliveurs argentés ! 

 

Vous connaissez probablement tous les clichés bien connus sur les femmes et la mécanique : la nana incapable de changer une roue sans se casser un ongle, qui galère à faire une vidange et qui ne sait jamais quel est le souci quand sa voiture commence à bugger. J’avoue tout (honte inside !) : JE SUIS CE CLICHE AMBULANT. Traduction : je suis une vraie quiche pour tout ce qui touche à la mécanique. Si si, il faut savoir être honnête avec soi-même de temps en temps. Le truc, c’est que j’assume (en tout cas j’essaie !) : je sais mettre de l’essence (n’exagérons rien tout de même !), gonfler mes pneus (et encore, depuis peu), remettre du lave-glace dans le réservoir (avouez : vous êtes impressionnés) et… ça s’arrête là (et c’est déjà bien non… ? Ah non ? ZUT). Quand j’ai acheté ma petite voiture chérie, ma mère – consciente des handicaps que sa fille cumule en la matière – m’a tout de suite acheté une croix. Vous savez, ce truc-là :

cle-croix

Ma réaction fut sans appel : « Mais qu’est-ce-que tu veux que je fasse de ce truc-là au juste ?!!! ». Paraît-il (c’est en tout cas ce qu’on dit) que c’est l’élément à avoir dans son coffre en cas de crevaison (une roue de secours, ça peut être bien aussi à ce que j’ai entendu dire ;)). Toujours est-il que même si j’arrivais à enlever la roue après moults efforts, l’histoire ne dit pas si j’arriverai à en mettre une autre… (Allez-y, moquez-vous !). Ma mamounette – qui n’a rien perdu de sa foi en l’humanité – m’assure que je trouverai toujours une bonne âme pour me filer un coup de main en cas de problèmes. Mouais. Sur une autoroute à 2h du matin, laissez-moi vous dire que j’ai quelques doutes. Bref, vous comprenez l’idée je pense : même si j’adore ma Tuture et que j’en prends le plus grand soin possible, je suis une buse en mécanique, la vraie de vraie, celle qui ne fait pas semblant et qui n’exagère même pas. Et bien sûr, j’admire les filles qui sont tout mon inverse et qui maîtrisent ce qui se passe sous le capot (mais pourquoi j’ai pas fait un BEP Mécanique moi ?).

[saut]

capot-voiture

[saut]

Non mais honnêtement… WTF ?!!
Un livre en chinois mandarin serait ouvert devant moi
que ça ne me semblerait pas plus clair…

[saut]

J‘aime à croire malgré tout que malgré mes deux mains gauches, si on m’expliquait posément les gestes de base à adopter pour contrôler l’état de ma voiture, je saurais m’en sortir toute seule (comment ça « l’espoir fait vivre ! » ?). Mais je n’ai point d’hommes sous la main et mes copines en sont à peu près au même niveau de nullité que moi (ce qui rassure un chouïa mais fait un peu peur aussi : rassurez-moi, ça ne viendrait pas de nos chromosomes XX quand même ?!). Du coup, quand ma voiture a commencé à faire un bruit très suspect il y a quelques semaines, j’ai d’abord fait la sourde oreille (on peut rêver, des fois que le bruit serait reparti aussi vite qu’il est arrivé…). Sauf que évidemment, avec ma poisse légendaire, le bruit est subitement passé de « vague petit couinement » à « crissement intempestif » (pour vous donner une idée, on pourrait croire qu’une souris s’amuse à faire la roue à proximité de mon moteur et s’en donne à cœur joie). Difficile de ne pas y voir un appel au secours de ma pauvre petite Twingo…

[saut]

twingo

[saut]

C‘est donc à reculons que j’ai passé ce matin (à 8h. Alors que je suis de repos. Faut-y pas que je l’aime cette petite voiture…) la porte du lieu qui me donne le plus de sueur froide au monde : le garage (pour certains, c’est le dentiste , pour moi, c’est le garage : chacun ses frayeurs !). Là, trois paires d’yeux (masculins les yeux, détail qui a son importance) m’ont dévisagé comme si j’étais une apparition descendue tout droit de Mars (une femme dans un garage en 2012, c’est aussi surprenant que ça honnêtement ?). J’ai réussi à bredouiller vaguement mon problème, non pas sans susciter les regards compatissants de rigueur (et franchement, je ne suis pas parano). « Non mais la pauvre, on voit bien qu’elle y connaît VRAIMENT rien. Ça sent le bon pigeon à plein nez ça, les mecs on va se marrer un coup ! »Youhou, c’est la fête du slip.

[saut]

garage

[saut]

J‘explique donc que ma voiture fait un bruit suspect et plutôt très agaçant depuis quelques temps mais malheureusement (ou heureusement : allez savoir), pas tout le temps, qu’il m’arrive aussi (rarement) de rouler sans bruit et donc sans problème apparent (ce qui ne veut pas dire non plus qu’il n’y a pas de problème même si J’AIMERAIS BIEN). Que ça se produit la plupart du temps quand elle est chaude mais que c’est aussi arrivé (rarement) au démarrage. Que ça arrive surtout quand j’accélère et que je tourne. Que le bruit est parfois saccadé mais qu’il peut aussi être continu et très strident. Que ce n’est peut-être pas grand chose mais que je m’inquiète quand même…

[saut]

Goguenard, le type me répond que ça va être facile de trouver la cause du souci avec des explications aussi précises (vas-y paie-toi ma tête mec, c’est gratuit ! Tu veux pas que je fasse le boulot à ta place aussi ? Crois-moi, si je le pouvais je le ferais volontiers : ça me coûterait sûrement moins cher…). J’en profite pour lui demander de vérifier l’état de ma courroie de distribution que je dois normalement changer cette année. Réponse de l’intéressé : « Non mais ma petite dame, c’est pas possible ce que vous me demandez ! Pour avoir accès à la courroie, il faut démonter le moteur et ça-c’est-pas-possible : pourquoi vous pensez que tant de courroies pètent sans prévenir justement ?! ». Ahhhh, c’était donc ça ! Excuse-moi Paulo, je l’avais en effet souligné dans mon manuel des « 50 trucs qu’une quiche doit savoir en mécanique » mais ça m’était (déjà) sorti de la tête ! Dans cette ambiance de franche camaraderie, je laisse ma voiture, non sans inquiétude. Bon, je ne doute pas de la compétence de ces messieurs – je tiens à le préciser -, bien au contraire, mais je sens que mon problème n’est pas vraiment considéré avec sérieux (et pourtant, pour que je me décide à franchir la porte d’un garage en sachant que je vais y laisser ET un rein ET un bras, c’est vraiment que je m’inquiète…).

[saut]

Pas même une demi-heure plus tard, le garagiste me rappelle. Selon lui, le problème vient de mes plaquettes de freins qui sont HS. Le forfait coûte la modique somme de 300 euros (WTF x10000). Bon s’il faut vraiment les changer, ça ne sert à rien de grogner de toute façon (même si la pilule à du mal à passer, surtout en début de mois alors que la paie vient juste de tomber !). Puis je réfléchis deux secondes avec ma petite tête : le bruit survenait quand j’accélérais, PAS quand je freinais. Des plaquettes de freins peuvent-elles couiner quand on accélère ? Mon ignorance en mécanique me perdra mais je ne suis pas rassurée DU TOUT, loin de là…

[saut]

J‘espère qu’avec ma tête de fille ignare à qui on peut faire gober n’importe quoi, je ne suis pas en train de me faire arnaquer « à la vas-y comme j’te pousse » ! Réponse au prochain épisode… Si ma voiture continue à couiner alors que je viens de lâcher 300 euros, je lui fais bouffer ma courroie de distribution (même si je dois aller la chercher moi-même), doublée de ma courroie d’alternateur, le tout arrosé d’un peu d’huile de vidange. Non mais. C’est pas parce qu’il y a écrit « Fille nulle en mécanique » sur mon front qu’il faut en profiter… Note pour plus tard : épousez un mécanicien (au choix : Olivier, Kevin ou Mathieu de Carglasse) de telle sorte que je n’aurai plus JAMAIS besoin de mettre les pieds dans un garage ! (jour béni que celui-là…).

[saut]
mecaniciens

[saut]

Vous l’aurez compris je pense :
la mécanique et moi,
c’est une grande histoire d’amour… ♥

[saut]

Et vous mes petits enjoliveurs argentés,
des petites anecdotes de garage
à partager avec moi ?

Do you have le gêne de la mécanique ?
(si oui, merci de ne pas trop vous vanter quand même ;))

Rassurez-moi ! (ou pas d’ailleurs…)

[saut]

* Edit : Je suis médisante et je fais ici mon mea culpa ! Il s’avère en effet que le monsieur qui m’a un peu pris de haut ce matin est en fait le patron du garage (traduction : celui qui normalement ne met plus les mains dans le cambouis). J’ai parlé ce soir au mécano qui s’est occupé de ma voiture (mon futur époux ?!) et le problème venait bien de mes plaquettes. Les disques étaient complètement usés, d’où le couinement incessant et pas uniquement en freinant. Je sais même désormais que des plaquettes se changent tous les 20 000 km (je me coucherai moins idiote en mécanique ce soir, hourra tout arrive !). Mon portefeuille s’est bien délesté (aïe…) mais ma voiture est comme neuve (quel plaisir de retrouver une conduite « silencieuse », pourvu que ça dure !) et le mécano m’a même proposé de me faire ma révision de pré-contrôle technique gratuitement, comme quoi je n’aurais pas tout perdu aujourd’hui ! Je continue de penser que certains garagistes prennent les femmes pour des quiches et en profitent largement mais je suis enchantée de constater que ce n’est pas toujours le cas. Comme quoi, mon ignorance et moi, nous avons parlé trop vite !

[saut]

Publicités

10 réflexions sur “Les femmes, la mécanique, les garagistes… et moi et moi et moi ! ♬

  1. Moi et la Mecanique……ca fait des etincelles. Deja le fait de ne pas avoir de voiture ne m’aide pas, sinon je pourrais tojours passer mes dimanches le nez dans le moteur pour y comprendre quelque chose, et puis ca me detendrait peut-etre aussi, pas sur…………
    C’est cool que tu aies ton probleme regle enfin et qe tu saches que les 300 euros c’etait pas pour rien.
    Belle soiree et merci pour ce billet qui m’a bien fait rire – J’en avais besoin.

    • Hello Marie, merci pour ton message super sympa ! Je suis super contente d’avoir pu te faire rire un peu avec mes aventures mécaniques, ça me fait plaisir 😉 C’est sur que le fait de ne pas avoir de voiture n’aide pas, tu penses bien qu’avant d’être vahiculée je ne m’y intéressais pas du tout (encore moins disons… :D). Mais j’espère m’améliorer dans l’avenir. Qui sait, ça me détendrait peut-être un peu moi aussi (pas sûre !!!). Bises et à très bientôt !

  2. encore une fois tu me fais ressentir des émotions oubliées, la façon dont je tremblais en arrivant ne errait ce que chez Speedy, l’horreur du contrôle technique, l’angoisse de passer à côté de quelque chose, ou de me faire prendre pour un jambon, bref les joies des petites titines conduites par des femmes solos. la première fois que mon mec est monté dans ma 205, il m’a dit qu’il ne voulait plus que je l’a conduise rapport à ma sécurité, je l’ai vendu à un mécano la semaine d’après. Je pourrais t’en raconter des histoires de pneus crevés sur l’a6 à 2 h de mat’
    merci pour ce flash back

    • Merci ma Inzemood 😉 Que de points communs décidément ! La peur de se faire prendre pour un jambon, je n’aurai pas dit mieux… La joie d’être une femme comme tu dis ! C’est cool que tu ais pu profité des conseils de ton homme par la suite et revendre ta voiture. Des pneus crevés sur l’A6, sûre que ça m’arrivera aussi dans l’avenir… grrr ! Mais ça me donnera l’occasion d’écrire encore des billets galère sur la mécanique et moi 😀 lol. Bisous !

  3. Je suis aussi une quiche en mécanique ! Je te raconte pas à quel point j’ai galérer pour apprendre les différents organes du moteur pour mon permis (en plus j’ai eu une question la dessus hihi) ^^
    Mais je trouve aussi dégueulasse que certains garagistes profitent de l’ignorance de leurs clients pour faire payer des trucs en plus. C’est déjà arrivé à ma mère. Enfin bref, j’espère que ce sera pas ton cas :/

    • Merci pour ton comm’ Amy, je me sens moins seule !!! Raa quelle galère, moi aussi j’avais du apprendre ces fameuses 100 questions (enfin il me semble que c’était 100…) quand j’ai passé le permis… Souvenirs souvenirs ! Hé oui, certains garagistes n’ont aucun scrupule et n’hésitent pas à rajouter des « problèmes fictifs » qu’on ne risque pas de contester puisqu’on n’y connait rien… Juste abusé. Heureusement qu’ils ne sont pas tous comme ça et qu’il reste des personnes professionnelles quand même ! A très bientôt pour d’autres aventures et merci pour ton passage 🙂

  4. J’ai aussi cette impression qu’on va me prendre pour une truffe (que je suis en mécanique certes!) dès que je passe la porte d’un garagiste… En ce moment, je vais chez celui de mon père comme ça je stresse moins de me faire arnaquer!! Par contre, il me regarde toujours comme si je venais d’une autre planète quand je lui explique mon problème !!

    • Hihi, il faut croire qu’on a toujours l’air de débarquer de Saturne quand on passe la porte d’un garage, ça me rassure de constater que je ne suis pas la seule !!! Tu as quand même de la chance de pouvoir aller dans celui de ton père, ça enlève une grosse angoisse de savoir qu’au moins tu ne te feras pas arnaquer financièrement et que ton problème sera bien traité 🙂 Deux solutions s’offrent à nous : 1) essayer de s’améliorer en mécanique (mais sans aide extérieure c’est pas forcément facile…) ou (encore une fois !) 2) épouser un mécano !!! Au choix 🙂 Bises !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s