Starbucks à l’assaut de la grande distribution : pourquoi l’accroc à la caféine que je suis va devoir lutter contre ses démons !

 

Hello mes petits coffee addict !

 

Jcraque, je craque, je craque ! La nouvelle est tombée il y a quelques jours : Starbucks, la célèbre chaîne de cafés, se lance à l’assaut de la grande distribution. Traduction : quand je me promènerai dans les allées du supermarché, la tentation sera PARTOUT ! Jusqu’à présent, c’était assez ciblé : il fallait qu’on me traîne (totalement contre ma volonté, vous pensez bien) dans un Starbucks sur Paris ou dans un centre commercial pour que je cède (à l’insu total de mon plein gré je le précise !).

[saut]
logo-starbucks
[saut]

Mais là, qu’est-ce que je vais devenir ?! Il me suffira de faire simplement mes courses au Monop’ ou au Carrefour du coin pour me retrouver face à la tentation suprême : les « Frappuccinos », ces boissons au lait frappé et au café qui sont justes  dé-li-cieu-ses et dont je raffole. Dur dur…

[saut]

frappuccino-starbucks-grande-distribution

[saut]

Le but (j’imagine en tout cas) : faire connaître Starbucks par la petite porte et convaincre les nouveaux consommateurs de passer la porte d’un salon (qui pour le moment ne sont situés qu’à Paris, Marseille et Lyon : plutôt réducteurs…). Mais toutefois, estimez-vous heureux de vous tenir si loin de l’envie suprême ! Si si, je vous promets : le jour où j’ai mis les pieds dans un Starbucks pour la première fois, je suis devenue addict ET à leurs salons, ET à leurs cafés, ET à leurs pâtisseries. (Une vraie drogue !). Perso, je trouve le packaging de ce « nouveau » produit vraiment canon : ces petites bouteilles en verre au design élégant me font plutôt de l’œil pour le moment… (« achète-nous, achète-nous ! »).

[saut]

Bon, là où ça coince (hé oui, je suis addict  certes mais il me reste toujours quelques neurones), c’est au niveau du prix : entre 2,15 et 2,60 euros la petite bouteille de 25 cl avec seulement trois goûts pour commencer : Café, Mocha et Vanille (et mon caramel ? NON MAIS !). Un peu chéros  quand même (mais finalement pas plus qu’en boutique Starbucks, il faut l’avouer…).

[saut]

Personnellement, je goûterai une fois pour voir (et je vous ferai une petite review  ici pour vous faire part de mon expérience) mais tout se jouera sur le goût. Car si je ne retrouve pas ce que j’aime dans ce produit et qu’il ne s’agit que d’un article de plus sur le marché du café froid, je ne renouvellerai pas l’expérience. Mais je continuerai à me rendre dans les Starbucks, ne serait-ce que pour les Caramel Macchiato qui déchirent tout et surtout pour les Cinnamon Rolls (les roulés à la cannelle) pour lesquels je me damnerai littéralement (comment ça je suis gourmande ? Mais quelle drôle d’idée !).

[saut]
caramel-macchiato[saut]

cinnamon-roll-starbucks

© Adriennf Flickr
[saut]

Et vous,
le Starbucks à portée de caddie,
ça vous tente ?

[saut]

Publicités

6 réflexions sur “Starbucks à l’assaut de la grande distribution : pourquoi l’accroc à la caféine que je suis va devoir lutter contre ses démons !

  1. perso je n’aime pas le café, mais leur cheesecake est à tomber, ainsi que leurs cookies, et leur carotte cake, s’ils les commercialisent je suis mal 😉 ravie de te lire

    • Merci beaucoup 🙂 J’ai mis trèsss longtemps avant d’apprécier le café mais maintenant j’adore ça (sans en boire des litres non plus, c’est pas terrible pour la santé…). Mais je suis d’accord avec toi, leurs pâtisseries sont justes divines… Cheesecake, muffins, cookies… Pfiou, j’en salive rien qu’en t’écrivant 😉 Des bisous !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s